Pour une écologie pirate : Et nous serons libres

Le résumé du livre

Nous manquons, aujourd'hui en Europe, d'un projet écologiste capable de résister aux politiques d'étouffement, dans un monde de plus en plus irrespirable..

D'un projet initié dans les quartiers populaires, qui y articulerait enfin l'ancrage dans la terre et la liberté de circuler..

D'un projet dont le regard serait tourné vers l'Afrique et qui viserait à établir un large front internationaliste contre le réchauffement climatique et la destruction du vivant.

D'un projet qui ferait de la Méditerranée un espace autonome et un point de ralliement des mutineries du Nord comme du Sud..

D'un projet se donnant comme horizon à la fois la libération des terres, la libération animale et l'égale dignité humaine, fondamentalement liées..

D'un projet assumant la sécession face à des forces d'extrême droite toujours plus menaçantes..

D'un projet permettant de prendre le large en quête du One Piece, le fameux trésor du manga éponyme, devenu symbole, dans les quartiers populaires, de la soif de liberté qui y gronde..

D'un projet qui se mettrait à hauteur d'enfants et chercherait leur bien-être et leur libération..

L'autrice

Fatima Ouassak, née en 1976 dans la région du Rif (Maroc), est une essayiste, conférencière, consultante en politiques publiques, et militante écologiste, féministe et antiraciste française, d'origine marocaine. Elle est cofondatrice du collectif Front de mères, syndicat de parents dans les quartiers populaires. Son livre La puissance des mères reçoit le prix du public de l'essai féministe en 2021. - Source - Wikipedia

Pour la suivre

La table des matières

  • Préambule. D’île en île
  • Introduction. Comment élargir le front écologiste ?
  • 1. - Les quartiers populaires, une sous-terre pour les Sans-terre
    • La condition de l’immigré : utile, errant et privé de pouvoir politique
    • La hogra et le petit supplément de haine du capitalisme
    • Race, travail et désastre climatique
    • Les populations descendantes de l’immigration postcoloniale ont besoin d’une terre
  • 2. - Les murs infranchissables
    • L’islamophobie, processus de désancrage et d’assignation à l’utilité
    • Nos corps colonisés : la domination de l’industrie agroalimentaire
    • Pollutions de l’air et présence policière : une politique de l’étouffement
    • Résidentialisation, idéologie sécuritaire et écologie pavillonnaire
  • 3. - Prendre la mer Lutter
    • Des luttes écologiques de référence : Algérie, Plogoff, Palestine
    • Casser les murs, fabriquer du commun
    • Verdragon, naissance (mouvementée) de la première Maison de l’écologie populaire
  • 4. - Ancrage et liberté Réappropriation des terres et droit d’accueillir – et nous serons libres
    • Circuler sans entraves – et nous serons libres
    • La Méditerranée, espace autonome et hypersujet – et nous serons libres
    • Alliance des résistances – et nous serons libres
    • Libération animale – et nous serons libres
    • La ville aux enfants – et nous serons libres
  • Conclusion. Faire sécession Un conte d’écologie pirate
    • Le Roi Kapist, les Dragons et les enfants-pirates »

L'entrevue avec Blast

Aujourd’hui, en France, les personnes issues des classes populaires, et des quartiers populaires, sont les premières victimes des effets du dérèglement climatique et de la destruction de la planète.

Elles vivent dans les territoires les plus pollués, où l’exposition au bruit et à la chaleur est la plus forte, où l’alimentation est la plus industrielle et où l’accès au soin est le plus discriminatoire. Pourtant, elles n’ont pas voix au chapitre. Ces populations sont, aujourd’hui encore, négligées par les mouvements et les partis politiques qui défendent un projet écologique.

En bref, le projet écologique majoritaire en France a échoué à être réellement populaire. C’est le constat que fait la politologue Fatima Ouassak dans son nouveau livre “Pour une écologie pirate”.

“Aujourd’hui, dans le champ politique, c’est l’aspiration des classes moyennes et supérieures au maintien de leur confort qui l’emporte” et ajoute “C’est parce que nous ne sommes pas libres que le monde brûle. Et le monde n'arrêtera de brûler que si nous nous libérons” - Fatima Ouassak

Dans un contexte où l'extrême droite gagne toujours plus de terrain et où l’urgence écologique est de plus en plus forte, Fatima Ouassak propose ici une autre perspective sur la question écologique que celle de la classe moyenne blanche des centre villes. Une perspective pour élargir le front écologiste. Avec une stratégie, l’écologie pirate, un projet de résistance qui vise la libération et l’égale dignité humaine.

En répondant aux questions suivantes :

  • dans l’intérêt et du point de vue de qui va-t-on régler le problème climatique ?
  • Est-ce toute l’humanité que l’on veut sauver ou seulement sa partie blanche et fortunée ?
  • Quelle écologie doit être défendue celle qui ajoute des murs aux frontières ou celle qui cherche à casser les murs ?

L'entrevue avec Y'a plus de saisons

Devenir pirate, Swann pensait que cela voulait dire partir tous·tes ensemble en haute-mer et boire du whisky. 

Avec Fatima Ouassak, elle découvre que c’est plutôt défendre une écologie politique et populaire. Fatima Ouassak :

  • détaille en quoi les classes populaires sont les premières victimes du réchauffement climatique,
  • trouve le point commun entre les cordons bleus industriels et le racisme
  • revendique la liberté confisquée par le système capitaliste.

Comment convaincre tonton Gégé qu’être végétarien n’est pas l’équivalent d’être homosexuel ? Quel rôle peut jouer le manga One Piece dans le combat écologiste ? Faut-il avoir des fourches pour gagner des luttes ? 

Pour aller plus loin

note Note(s) liée(s)

diversity_3Organisation(s) reliée(s)

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 86 notes
Tous les savoirs ancrés dans une perspective féministe
file_copy 86 notes
person
Intégré par Marie-Soleil L'Allier, le 20 février 2024 18:04
category
Transition socio-écologique, Justice climatique et Résilience, Réfléchir, rechercher, Vidéos et documentaires, Livres, revues, Système d'oppressions patriarcales, coloniales, capitalistes
file_copy 105 notes
Jeunesse - Enjeux, leviers et stratégies
file_copy 105 notes
person
Intégré par Marie-Soleil L'Allier, le 31 janvier 2024 13:32
category
Environnement, Justice, inégalité, diversité et inclusion, Politique et démocratie, Réfléchir, analyser, S'inspirer
file_copy 12 notes
Écocitoyenneté - Outils de mobilisation d'ENvironnement JEUnesse
file_copy 12 notes
person
Intégré par Marie-Soleil L'Allier, le 31 janvier 2024 13:32
file_copy 106 notes
Métamorphose socioécologique - Enjeux, leviers et stratégies
file_copy 106 notes
person
Intégré par Marie-Soleil L'Allier, le 29 janvier 2024 15:32
category
Politique et rapport de force, S'inspirer, Décolonisation et autochtonisation, Féminisme, éco-féminisme, Réfléchir

Auteur·trice(s) de note

forumContacter l’auteur·trice

Communauté liée

Transition socio-écologique

Profil En commun

Communauté Passerelles

Carnets Praxis

forumDiscuter de la note

Publication

29 janvier 2024

Modification

13 mai 2024 09:05

Historique des modifications

Licence

Attention : une partie ou l’ensemble de ce contenu pourrait ne pas être la propriété de la, du ou des auteur·trices de la note. Au besoin, informez-vous sur les conditions de réutilisation.

Visibilité

lock_open public

Pour citer cette note

Équipe En commun. (2024). Pour une écologie pirate : Et nous serons libres. Praxis (consulté le 14 juin 2024), https://praxis.encommun.io/n/06rn9y5WpI5NNbgrUF1GK_oN7to/.

shareCopier