Atelier de menuiserie communautaire de Saint-Léon-de-Standon

👉 Contexte : Cette note fait partie du carnet Cartographie des initiatives inspirantes s'inscrivant dans la Transition socioécologique (TSÉ), réalisée dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés en 2023-2024.

👉 Intention : Cette note vise à présenter l’Atelier de menuiserie communautaire de Saint-Léon-de-Standon en tant qu'initiative inspirante de mutualisation d’outils, d’équipements et de connaissances, s'inscrivant dans la TSÉ. L'intention est de présenter une brève description du projet, son émergence et les difficultés rencontrées par ses porteurs. Les liens à établir entre cette initiative et la TSÉ seront également mis en lumière.

Description de l’initiative

L’Atelier de menuiserie communautaire de Saint-Léon-de-Standon est un lieu ouvert à toutes les personnes souhaitant s’initier au monde de l’ébénisterie. Les débutant·e·s comme les plus expérimenté·e·s sont invité·e·s à utiliser les outils semi-professionnels mis à leur disposition afin de créer des projets personnels, de réparer des objets et d’apprendre les rudiments de la menuiserie. Par-dessus tout, il s’agit d’un espace de rencontre et de partage intergénérationnel permettant de socialiser et de briser l’isolement. Les gens de Saint-Léon-de-Standon et des alentours y sont les bienvenus.

Des bénévoles s’y connaissant en menuiserie sont présents, lors des heures d’ouverture de l’atelier, afin de guider et d’aider les participant·e·s dans leur projet de travail du bois. La cotisation annuelle demandée est de 25$. L’atelier compte aujourd’hui 48 membres actifs. Les gens n’ont qu’à fournir leur bois et ont accès à l’expertise de bénévoles ainsi qu’à une grande quantité d’outils à main traditionnels et d’équipements ultramodernes. Certaines formations sont offertes à coût minime alors que d’autres sont offertes gratuitement aux personnes intéressées, afin d’en apprendre davantage sur des techniques telles que l’intarsia, le tournage, le CNC, etc.  

L’Atelier de menuiserie est situé dans une ancienne usine de fabrication de portes et fenêtres, immeuble qui appartient à la municipalité de Saint-Léon-de-Standon.

Émergence de l’initiative

Jean-Guy Labbé, ancien directeur d’école et citoyen engagé, a initié le projet en 2020, avec l’appui de la Corporation de développement durable de Saint-Léon-de-Standon et de la municipalité. C’est en s’inspirant d’un projet similaire développé aux États-Unis que M. Labbé a décidé de se lancer dans cette aventure et d’assurer la coordination de l’ensemble des démarches pour qu’un atelier de menuiserie communautaire puisse voir le jour à Saint-Léon-de-Standon.

Tout d’abord, une visite a été organisée dans les locaux de l’atelier de menuiserie de Rivière-du-Loup afin de visualiser le potentiel d’une telle initiative et ainsi convaincre les membres du Conseil municipal et de la Corporation de développement durable de Saint-Léon-de-Standon (CDDSL) de participer à ce projet. La CDDSL a joué le rôle de fiduciaire afin de réaliser les demandes de financement nécessaires.

Les fonds qui ont permis la réalisation du projet proviennent du programme Nouveaux horizons pour les ainés, du Fonds régional et ruralité du gouvernement du Québec, géré par la MRC de Bellechasse, de la Caisse Desjardins de Bellechasse et du Club de l’âge d’or de Saint-Léon. La municipalité de Saint-Léon-de-Standon a procédé à l’acquisition du bâtiment et a effectué des travaux de mise à niveau et de rénovation. Il est important de souligner la contribution de l’ancien propriétaire du bâtiment, M. Grégoire Nadeau, qui a vendu son immeuble pour la modique somme de 25 000$ à la municipalité. Des spécialistes ont été embauchés afin de tout nettoyer, mettre l’électricité aux normes et faire l’installation du système de dépoussiérage. Les bénévoles par la suite ont aménagé l’atelier avec l’ensemble des équipements et des outils qui ont été achetés. Des dons de vieux outils ont permis de faire une mini collection pour tracer l’histoire de l’évolution du travail du bois.

L’ouverture de l’atelier, en 2022, a suscité un grand engouement. 78 personnes, dont une trentaine de femmes sont alors devenues membres. Dès le début du projet, des formations mensuelles sont offertes pour faire connaitre l’atelier, inciter les gens à participer et les initier aux rudiments de l’ébénisterie et de la menuiserie. La première programmation annuelle de formations a été financée par l’Unité régionale de loisir et de sport (URLS) de Chaudière-Appalaches. Aujourd’hui, en 2024, l’atelier compte 48 membres actifs ainsi que 6 bénévoles, dont un ancien professeur d’architecture, 2 ébénistes et 3 autres personnes qui ont travaillé dans les domaines en lien avec la menuiserie et l’ébénisterie. Les bénévoles assurent une présence constante lors des quatre plages horaires d’ouverture hebdomadaire du local.

Au-delà d’être un espace mutualisé, il s’agit d’un réseau d’entraide. Plusieurs projets ont été réalisés par les membres depuis l’ouverture de cet espace. Les gens apportent leur bois et réalisent les projets de leur choix, allant de la réparation d’objets à la construction d’un objet de A à Z. Les bénévoles ayant une expertise sont présents pour conseiller et accompagner les gens dans leurs apprentissages. Au besoin, les bénévoles sont également en mesure de référencer des lieux pour l’achat du bois. Certaines personnes vont à l’atelier tout simplement pour jaser et regarder les autres réaliser leurs projets.

Au cours des dernières années, de belles collaborations ont été développées avec l’École primaire de Saint-Léon-de-Standon et avec le Carrefour jeunesse emploi des Etchemins. Une activité annuelle à l’atelier de menuiserie permet aux enfants de l’école primaire de s’initier à la menuiserie. Un projet de fabrication de 15  bacs à jardinage a été réalisé par les jeunes du Carrefour jeunesse emploi des Etchemins sur une période de 10 semaines. Des activités avec d’autres écoles primaires de la région sont prévues dans la prochaine année. Des portes ouvertes sont organisées 3 fois par année afin de faire connaitre l’initiative.

La Corporation de développement durable de Saint-Léon ayant temporairement arrêté ses activités, M. Jean-Guy Labbé, avec l’appui de la municipalité, réalise actuellement les démarches afin de créer un organisme à but non lucratif (OBNL). Cette nouvelle structure permettrait à l’atelier de menuiserie d’acquérir une certaine autonomie, en plus de favoriser sa pérennité. Le futur conseil d’administration de l’OBNL serait composé d’un représentant de la municipalité, de membres et de 2 bénévoles. L’une des aspirations de M. Labbé serait de développer un espace pour les artisans de la région, afin qu’ils viennent y travailler des sculptures et les exposer. Le second étage du bâtiment qui est actuellement libre permettrait potentiellement de concrétiser cette aspiration.

Facteurs de succès et facteurs facilitants

  • Le fait qu’une personne dévouée et convaincue assure un leadership et coordonne la mise en œuvre du projet;
  • S’entourer de partenaires convaincus par le projet, telle la présidente de la Corporation de développement durable de Saint-Léon, a grandement facilité l’avancement;
  • S’inspirer d’initiatives existantes. L’accueil, l’aide et le soutien des responsables de l’Atelier de menuiserie de Rivière-du-Loup ont grandement contribué à l’émergence du projet;
  • Une municipalité qui soutient le projet, dans ce cas, par de l'accompagnement et par la mise à disposition et l’entretien d’un bâtiment.
  • L’idée d’ouvrir le local aux citoyens des municipalités des alentours, aux gens de Bellechasse, de la Beauce et des Etchemins.

Difficultés rencontrées

  • La résistance du milieu, de certaines personnes qui ne percevaient pas le potentiel et les bienfaits de cette initiative. La sensibilisation et la communication des informations justes deviennent des leviers importants;
  • Il est difficile de trouver une oreille attentive à ce genre de projet, il a fallu un bon leadership pour bien s’entourer et consolider les appuis nécessaires;
  • Il est difficile de trouver du financement davantage dédié au roulement ou au volet formation. Pour développer et faire évoluer le projet, ça prend des leviers financiers qui sont plutôt rares;
  • Il y a un défi important en termes de communications et de promotion de l’initiative, pour faire connaitre et faire rayonner le projet le plus largement possible;
  • La pérennité du projet repose sur la relève, sur l’intérêt qu’auront les plus jeunes à prendre le relais et donner des heures pour assurer le maintien de la mission et des activités de l’organisme.

Lien avec la transition socioécologique

  • Le concept de mutualisation d’outils et d’équipements permet la mise en commun et l’utilisation de biens existants par un grand nombre de personnes. De plus, elle est économique et favorise la création de liens sociaux et de solidarités entre ces personnes. Lorsque les biens partagés sont conçus pour durer, la démarche de mutualisation est d’autant plus respectueuse de l’environnement;
  • Le partage de connaissances et d’expertise est au cœur de la mission de l’atelier de menuiserie. La question de la responsabilité sociale, du transfert actif de connaissances, tel que valorisé par l’initiative de l’atelier de menuiserie, est au cœur de la transition socioécologique. Selon M. Labbé, le développement durable c’est « perpétrer des apprentissages de base et les projeter dans le futur. On t’aide à apprendre à le faire, par le fait même on ouvre les horizons. ».
  • La réparation de biens existants fait partie des bonnes pratiques soutenues par l’atelier de menuiserie.

Pour en savoir plus

note Note(s) liée(s)

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 16 notes
Cartographie d'initiatives rurales inspirantes s'inscrivant dans la...
file_copy 16 notes
person
Intégré par Marie-Ève Lavoie, le 6 juin 2024 10:00
category
Mutualisation - lieux (espaces collectifs, jardins, etc.), équipements (bibliothèque d'outils, fablab, etc.) et savoirs, Fiche synthèse

Auteur·trice(s) de note

forumContacter les auteur·trice(s)

Communauté liée

Ateliers des savoirs partagés

Profil En commun

Communauté Passerelles

Carnets Praxis

forumDiscuter de la note

Localisation

Publication

6 juin 2024

Modification

10 juin 2024 11:35

Historique des modifications

Visibilité

lock_open public

Pour citer cette note

Christine Champagne, Marie-Ève Lavoie. (2024). Atelier de menuiserie communautaire de Saint-Léon-de-Standon. Praxis (consulté le 24 juin 2024), https://praxis.encommun.io/n/EB5WjNo3s7CNuIS6m8TfkXn9BeQ/.

shareCopier