Retour sur la rencontre internationale des écosystème en transition: Modèle de soutenabilité des communs

par femProcommun (traduction) | Après huit sessions thématiques et d'intercoopération, les personnes et organisations travaillant sur la transition vers des modèles socio-économiques des communs se sont rencontrées lors d'une session virtuelle. Regroupant des intervenant·es. de différentes parties du monde, ce sont 12 exemples de modèles, méthodologies et pratiques qui ont été présentés. Ces modèles visant à faciliter les processus de mise en commun, à soutenir les collectifs de commoners ou à travailler sur des projets et des réseaux. Cette séance de travail a aussi permis de cartographier les outils, de s'inspirer et d'en apprendre plus sur nos camarades d'outremer et sur leurs différentes façons de travailler le commun.

La réunion internationale Transitioning Ecosystem: Models for sustaining procommons a été organisée par femProcomuns dans le cadre du groupe de travail pour les écosystèmes de biens communs, et ce, en collaboration avec Remix the Commons, BABalex, Projet Collectif et Solidarius Italia.

La rencontre est le résultat de la confluence de plusieurs projets financés par la bourse Singulars de la Generalitat de Catalunya, Remix the Commons, la Fondation Charles Leopold Mayer pour le progrès de l'Home, et une bourse que nous avons demandée à Fund Action.

Pour femProcomuns, cette session est un point d'intersection entre le travail réalisé localement, en Catalogne et le travail effectué avec des gens d'ailleurs, qui travaillent aussi pour les communs.

Le Transitioning Ecosystem cumule plusieurs expériences d'éducation aux communs:

  • une expérience dans les cinq éditions du programme La Comunificadora
  • des cours sur le coopérativisme de plateforme
  • des sessions et des ateliers de troisième cycle
  • des hackathons
  • l'accompagnement de projets individualisés
  • le développement dess projets de femProcomuns
    • SomNuvol.coop pour se doter d'outils numériques mutualisés, auprès des particuliers et des entités partenaires consommateurs.
    • Teixidora.net , un wiki sémantique pour partager des notes et de la documentation en open source.
    • Xoic ,  un réseau partagé d'antennes, de capteurs et d'actionneurs pour activer l'internet des objets.
    • ComSoc , Communication sociale pour responsabiliser les gens en tant que protagonistes des médias, à travers l'éducommunication.

Tout cela recoupe le travail que nous avons fait ces dernières années avec certaines personnes qui ont participé à la rencontre. Nous avons été ensemble à la Confluence des Communs au Forum Social Mondial des Economies Transformatrices (FSME) en 2019, au CommonsCamp de Marseille en 2020, ou encore aux rencontres Horizons Communs en 2021. Cette confluence était déjà héritière du travail effectué dans d'autres milieux, l'Assemblée européenne des Communes, les Procomuns Days organisés par Dimmons à Barcelone et bien d'autres initiatives qu'il serait impossible d'énumérer. La réunion de cette semaine est la première des deux séances de travail proposées par le Groupe de travail sur les écosystèmes communs. La seconde sera en présentiel, à Mondeggi (Italie), les 14 et 15 novembre.

Écosystème en transition en Catalogne
Chez femProcomuns, nous avons co-organisé cette année, avec de nombreuses entités liées, huit sessions thématiques dans différentes parties du pays (Tarragone sur l'énergie, Sel sur les méthodologies, Mataró sur le volontariat, El Prat de Llobregat sur la défense du territoire , Olot sur le logement, Manresa sur les soins, Hospitalet sur l'alimentation et Olesa de Montserrat sur l'eau). Nous avons invité des personnes impliquées dans des projets d'auto-organisation et de communauté.

Nous avons utilisé le Modèle de soutenabilité des communs pour les analyser ensemble, à partir de cinq dimensions : communauté, ressources, travail/production, partage des connaissances et gouvernance.

Nous regardons des projets où il y a un collectif qui s'auto-organise en articulant une communauté pour résoudre des besoins, surmonter des défis ou gérer des ressources (ou les trois ensemble) et qui génère des formes d'auto-gouvernance et des règles pour sa durabilité, présente et future . Ce modèle socio-économique des communs, fondé sur l'auto-organisation, l'autogestion et l'autonomie gouvernementale, croise d'autres modèles tels que le marché social et les services publics. Nous essayons de le rendre visible et de le comprendre.

Mais le Modèle de soutenabilité des communs est un modèle antagoniste au modèle capitaliste extractiviste, basé sur la maximisation du profit de quelques-uns en utilisant les interactions du marché, de l'État libéral et des organisations supra-étatiques, qui soutiennent le système dominant actuel.

Toutes les personnes et entités que nous avons invitées font des choses pour les communs et continueront à le faire. Nous pourrions en rencontrer certains, et ne pas en rencontrer d'autres, cette fois. C'est pourquoi les sessions que nous faisons, et aussi celles que nous avons faites cette année, n'ont jamais été comprises comme un point d'arrivée, ni comme un point de départ, mais comme un point de passage. Nous avons également compris celui-ci de cette manière.

Nous avons expliqué le Modèle de soutenabilité des communs que nous avons élaboré, a été mis en pratique et modifié au cours des dernières années. Nous l'avons présenté, conscients qu'il n'est pas le seul outil, et qu'il en existe d'autres. Par conséquent, nous avons voulu connaître à la fois les expériences qui ont utilisé ou adapté ce modèle et nous avons également voulu connaître d'autres modèles, méthodologies et façons de faire permettant d'aller vers des modèles socio-économiques de communs.

EXPÉRIENCES : MODÈLES, MÉTHODOLOGIE ET PRATIQUES

Le Modèle de soutenabilité des communs. femProcomuns. David Gomez Fontanills

Au cours des dernières années, chez femProcomuns, nous avons développé une approche et un outil d'accompagnement pour les collectifs qui cherchent à proposer des solutions aux défis de leurs territoires, et nous l'avons mis en pratique à travers des programmes et des activités de transition. C'est un modèle conceptuel qui prend en compte cinq dimensions interconnectées dans un commun : la communauté, les ressources à mobiliser, la co-production, le partage des connaissances et la co-gouvernance. C'est un modèle de la façon dont un projet fonctionne ou veut fonctionner. Il utilise un schéma visuel qui nous aide à situer et qualifier les communs par rapport à ces cinq dimensions et facilite la recherche de l'équilibre entre eux.

https://femprocomuns.coop/el-modelo-de-sostenibilidad-del-procomu/

Construire une économie communautaire collaborative : le cas de La Comunificadora. Dimmons/La Coop des Communs. Véra Vidal

La chercheuse Vera Vidal a analysé le programme La Comunificadora, un programme d'accélération de l'économie collaborative des communs dans lequel le modèle de soutenabilité des communs, tel qu'il est actuellement, a été développé. Elle observe comment, au lieu de renforcer les visions capitalistes de l'économie et le modèle d'entrepreneurial capitaliste, La Comunificadora peut être un espace pour produire une économie diversifiée. Pour cela, l'analyse du point de vue de Gibson-Graham suggère la nécessité de combiner une politique du langage, une politique du sujet et une politique de l'action collective. Articles en anglais

Cultiver les communs, de l'Europe au Québec. Projet collectif. Marie Soleil L'Allier

Depuis janvier 2021, la communauté de pratique Cultiver les communs se réunit mensuellement au Québec, dans le but de réunir et de réseauter les personnes intéressées par les communs et de discuter de différents outils, approches et méthodes adaptés aux communs. Projet Collectif, fait partie du Groupe de travail sur les écosystèmes des communs, dans le cadre duquel s'effectuent des autoformations sur les différents modèles, méthodologies, pratiques et outils développés et mis en œuvre localement par les différents acteurs des communs. Depuis quelques mois, ils travaillent à la traduction en français du Modèle de soutenabilité des communs, des canevas de travail, du jeu et des textes explicatifs.

Article en français https://femprocomuns.coop/wp-content/uploads/2022/10/Cultiver-les-commun...

De l'alimentation à la gouvernance, en produisant des savoirs situés avec l'École des communs. Frédéric Sultan Remix les communs, AFAP, B.A.Balex

Deux projets sont en cours: un sur l'alimentation et l'autre sur la gouvernance. L'École des communs s'articule autour de la gouvernance, c'est une expérience d'auto-apprentissage sur les formes de gouvernance des communs avec les habitant·es de La Chapelle (quartier parisien) et leurs collectifs et organisations. Afin d'accueillir et de faire cohabiter diverses activités dans le quartier, ils proposent de produire et d'expérimenter divers outils de gouvernance vivants des espaces et des projets. Ces connaissances seront collectées à travers 5 chantiers afin de devenir une ressource partagée. Chaque chantier sera l'occasion de réaliser ensemble une nouvelle ressource pour faire l'école des communes dans le quartier. Dans le deuxième chantier, ils analyseront quelques projets avec le modèle de soutenabilité des communs et travailleront avec le jeu de l'économie des communs.

Cas d'utilisation du Commons Sustainability Model à Foresta, Marseille. Alima El Bajnouni
Il s'agit d'un travail d'accompagnement pour un projet de gestion écologique du Parc Foresta, à Marseille, dans le cadre d'un appel à projets de la Fondation France « Réinventer nos communs pour amplifier la transition écologique ».
Foresta est un terrain privé, géré depuis 2016 par l'association Yes We Camp, mais qui en 2019 est passé entre les mains de l'Association Foresta. Alima El Bajnouni, a mené un plan d'accompagnement, basé sur 16 entretiens, dont elle a analysé les résultats sous l'angle du Commons Sustainability Model et qui l'a aidée à tracer une feuille de route pour le projet.

ColMeth : Kit de co-conception de recherche collaborative. Laboratoire de recherche produit par des pairs. Enric Senabré
Il s'agit d'un projet de matériels avec des licences gratuites à télécharger et imprimer pour créer une dynamique de recherche collective, faciliter l'idéation et la discussion des méthodes et des processus. Un matériel simple et visuel pour travailler dans des contextes académiques et éducatifs, identifier des questions de recherche et des hypothèses. Regarder d'abord la divergence et aller vers la convergence, également à travers les relations sémantiques.

Méthodologies de fermentation pour nourrir les processus. ColaBoraBora, Ricardo Antón
Méthodologies de compostage et de mixage pour adapter à chaque situation les processus et méthodologie, et ce, de manière adaptative et contextuelle. Cette approche permet d'établir dans chaque cas les principes, les lignes directrices et les composants qui nous servent par la suite de guide. C'est une approche qui vise à faire moins de choses, mais de façon plus attentionnée et en prenant soin de nous.

R-Urban : une stratégie de résilience par les communs. atelier d'architecture autogérée (aaa). Doina M Petrescu
R-Urban est une stratégie de résilience locale basée sur un réseau de centres civiques où les habitant·es des quartiers périphériques peuvent développer des pratiques de résilience et créer des circuits écologiques fermés au niveau local. La stratégie soutient la gouvernance collective autour des valeurs environnementales, économiques et sociales. Depuis 2011, sept centres de ce type ont été construits en région parisienne (à Colombes, Gennevilliers et Nanterre) et deux centres à Londres (Hackney Wick et Poplar).

Calcul de la valeur des biens communs. atelier d'architecture autogérée (aaa). Doina M Petrescu
Pour voir comment calculer le retour sur investissement de l'économie des communs à Colombe. Partant du fait qu'il y a un investissement qui soutient la survie de tous et qui permet de consommer moins et qu'il y a un retour pas forcément monétaire (réduction de l'empreinte carbone, augmentation des aspects éthiques de la production, expansion des communs). Ce rendement est monétisé, pour parler « le même » langage que les investisseurs immobiliers et les city managers , et montre qu'avec une intervention telle que celle de R-Urban (présentée ci-dessus) la valeur de l'invisible augmente et est bonne pour la planète et la communauté.


Action de transition. France Nature Environnement. Lou-ann Hennequin
Un projet qui consiste à construire une feuille de route régionale (plan d'action stratégique) pour faire de la sobriété, des communs et du low-tech (technologie à faible impact) les futurs éléments centraux des politiques environnementales de la région Bourgogne Franche Comté.

Projet Betula : Promotion intégrale des villages de Cadí Moixeró à travers le paysage. L'Arada Créativité Sociale. Marina Vilaseca et Ferran Canudas
La promotion intégrale des villages de Cadí-Moixeró est un projet de dynamisation locale et communautaire lancé à l'automne 2018 en collaboration avec la mairie de Saldes et le parc naturel de Cadí-Moixeró. Il consiste à affronter collectivement débats, enjeux et actions pour transiter vers un horizon de durabilité territoriale.

École rurale d'économie. Le dessin est la nouvelle comptabilité. Institut des économies communautaires. Kathrin Bohm
Le projet, appelé "sous-courants ruraux" a pour objectif de rendre visible à nouveau les savoirs ruraux, ils ont utilisé le dessin pour partager et collecter des connaissances. Cela se faisait en observant, en prêtant attention, en prenant des notes. Huit cents femmes ont participé, et bien qu'elles n'aient pas lu leurs dessins comme une économie, en dessinant, elles ont montré la valeur économique de ce qu'elles dessinaient et cela les a aidées à communiquer et à réaliser que ce qu'elles faisaient était un bien commun. Vidéo (anglais et allemand)

Langues et documentation
Dans le cadre de nos rencontres, nous portons une attention particulière aux langues en tant que commun, elles sont un bien immatériel dont nous prenons soin collectivement. Les empires, le colonialisme et l'expansionnisme ont utilisé certaines langues comme outil opérationnel et de domination, tandis que d'autres langues ont été minorées et souvent persécutées.
Les langues qui ont été des instruments de domination sont aujourd'hui un outil précieux qui permet à de nombreuses personnes de communiquer et dont nous profitons de la diversité.
La langue est un commun qui est constamment mis à jour lorsque nous l'utilisons dans les interactions humaines, mais qui se meurt lorsque nous cessons de l'utiliser ou que nous le restreignons à certains domaines.
C'est pourquoi nous avons tenu à faire une séance en ligne avec des traductions simultanées pour que chacun puisse s'exprimer dans une langue avec laquelle il se sent à l'aise. Et nous avons également utilisé le catalan, qui est notre propre langue, car nous pensons qu'il est important que lorsque quelqu'un coordonne une réunion ou lorsqu'elle se tient en personne dans un lieu, la langue du lieu soit utilisée. Et nous partageons avec beaucoup de celles et ceux qui sont ici, l'intérêt de traduire le contenu, d'explorer les nuances du langage, dans tous ces mots qui ont à voir avec les communs.

Nous avons également demandé aux intervenants de remplir un formulaire avec un système de classification que nous avons testé et utilisé pour classer les projets dans le wiki sémantique de Teixidora (ou tout autre wiki sémantique). L'idée est de documenter les initiatives afin que nous puissions les suivre et les identifier, afin qu'elles puissent être utilisées pour être répliquées ou simplement pour s'inspirer ou apprendre les uns des autres. L'idée étant d'observer comment une communauté a trouvé un moyen de répondre à un besoin et pouvoir s'inspirer et adapter des éléments de celui-ci sur notre territoire. Nous voulons continuer à travailler sur cette idée, audacieuse mais possible, et nous avons l'intention de continuer à y travailler lors de la réunion de Mondeggi.

Pour aller plus loin

https://femprocomuns.coop/resultats-de-la-trobada-internacional-ecosistema-transitant-models-per-a-sostenir-els-procomuns/

diversity_3Organisation(s) reliée(s)

bookmark Terme(s) relié(s)

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 155 notes
Tous les savoirs répertoriés par Cultiver les communs
file_copy 155 notes
person
Intégré par Marie-Soleil L'Allier, le 23 mars 2023 07:32
category
S'initier aux communs, S'outiller (guide, modèle, plateforme), Systémique (économie ou société des communs)

Auteur·trice(s) de note

forumContacter l’auteur·trice

Communauté liée

Cultiver les communs

Profil En commun

Communauté Passerelles

Carnets Praxis

forumDiscuter de la note

Publication

7 octobre 2022

Modification

25 août 2023 11:50

Historique des modifications

Licence

Attention : une partie ou l’ensemble de ce contenu pourrait ne pas être la propriété de la, du ou des auteur·trices de la note. Au besoin, informez-vous sur les conditions de réutilisation.

Visibilité

lock_open public

Pour citer cette note

Marie-Soleil L'Allier. (2022). Retour sur la rencontre internationale des écosystème en transition: Modèle de soutenabilité des communs. Praxis (consulté le 13 juillet 2024), https://praxis.encommun.io/n/FT7d5ypO3uTxtYCMPXtOZ8N7_cI/.

shareCopier