2. Identification des besoins par chapeau des actrices et acteurs de l’enseignement

La présente section présente les principaux besoins identifiés par les parties prenantes liées à l’intégration du DD* dans la formation1

1 Il s’agit d’une première démarche d’identification de ces besoins qui pourra être bonifiée ou révisée ultérieurement.

Apprenante et apprenant

  • Pouvoir consulter plus facilement l’offre d’activités de formation en lien avec le DD* : activités pédagogiques, cours, stages, etc.;
  • Mieux apprécier la cohérence entre les actions institutionnelles, les programmes d’études et le parcours professionnel ;
  • Être en mesure de s’impliquer dans certaines instances institutionnelles (autrement que par les associations fédérées) ; 
  • Être exposé.e à une diversité d’approches, de nuances et de sujets dès le milieu collégial ;
  • Voir ce qui se fait ailleurs dans le monde ;
  • Voir son implication reconnue (en recevant des crédits de cours, p. ex) ;
  • Retrouver des espaces de vie en lien avec la santé mentale et le contact avec la nature ;
  • Se doter d’une vision de société (p.ex. Grand dialogue, Chemins de transition) ;
  • Participer à des évènements de sensibilisation sur les enjeux de durabilité.

Conseillère et conseiller pédagogique

  • Développer une vision transversale qui intègre diverses dimensions, dans une visée pédagogique :  de l’équité, diversité, inclusion (EDI), développement durable (DD), santé mentale et bien-être, perspectives autochtones, réussite, etc. ; 
  • Établir une démarche d’intégration du DD* dans la formation : scénarios d’intégration du DD*, déploiement du DD* dans l’approche curriculaire, activités pédagogiques ponctuelles, etc. ;
  • Favoriser une appropriation contextualisée à l'échelle du programme ou de la discipline des engagements et actions institutionnelles en DD* ;
  • Définir et synthétiser quelques cadres de références en DD*.

Direction de programmes 

  • Voir à soutenir le développement d'approches pédagogiques actives et innovantes pour inclure le DD* ;
  • Établir des stratégies de mobilisation du personnel enseignant et des exemples de reconnaissance ou d'accompagnement pertinents ;
  • Avoir à disposition des exemples d’application du DD* dans les cours (exemples, projets, études de cas, etc.) pour aider les personnes enseignantes et fournir des produits d'intervention pour bonifier le DD* dans les cours;
  • Partager entre institutions et établir des métriques permettant la reconnaissance d'un cours en DD* ou non ;
  • Faciliter l’arrimage avec les agréments ;
  • Partager des méthodes d'identification du DD* dans les activités d'enseignement ;
  • Être outillé pour déterminer les ressources investies pour soutenir la place du DD* dans l'enseignement supérieur ;
  • Lister des exemples liés à l’innovation, à l’entrepreneuriat responsable et au DD* en dehors des technologies vertes ;
  • Mieux connaître les besoins de l’industrie en termes de DD* ;
  • Entamer une réflexion sur la place du DD* au sein des cadre normatifs professionnels.

Enseignante et enseignant au collégial

  • Démystifier le DD* pour dépasser les dimensions les plus connues (écologie, économie, société) et arrimer le concept DD* aux valeurs de justice et de respect des écosystèmes par une formation offerte aux personnes enseignantes ;
  • Avoir des outils de sensibilisation pour accompagner en dehors de leur zone de confort les personnes enseignantes qui doivent enseigner le DD* (p.ex. les Fresques du climat, de la biodiversité, du numérique, etc.) ;
  • Prendre en considération le contexte dans lequel s’inscrit la démarche de durabilité ;
  • Avoir une boite à outils assez flexible pour que les personnes enseignantes puissent l’adapter à leur réalité et leurs besoins et ainsi autonomiser les autres personnes professionnelles qui ne sont pas nécessairement formées en DD* ;
  • Identifier les expertises présentes dans les cégeps ;
  • Identifier les porteurs de démarches d’intégration du DD* dans l’enseignement ;
  • Offrir une formation transversale aux différents corps de métier et développer des outils pour opérationnaliser le DD* à travers ces corps ;
  • Organiser davantage d’évènements DD* dans les cégeps.

Enseignante et enseignant à l’université 

  • Avoir des outils de sensibilisation pour accompagner en dehors de leur zone de confort les personnes enseignantes qui doivent enseigner le DD* (p.ex. les Fresques du climat, de la biodiversité, du numérique, etc.) ;
  • Retrouver une cohérence entre la stratégie institutionnelle, les tâches pédagogiques et le développement de la formation ;
  • Avoir accès à du soutien technopédagogique, des objets pédagogiques, et des exercices spécifiques pour l’intégration du DD* dans les cours (p. ex. simulations, jeux sérieux, études de cas, capsules pédagogiques, jeux de rôles, fiches d’enjeux ODD contextualisées, tableau de bord, etc.) ;
  • Documenter les modifications apportées dans les cours pour publier ces résultats avec l'objectif qu'ils puissent inspirer d'autres enseignant.es à modifier leurs cours ;  
  • Augmenter, et faire reconnaître par l'institution, le temps investi pour le développement pédagogique en DD* et l'intégration du DD* dans le curriculum.

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 5 notes
Répertoire pédagogique pour l’intégration du développement durable* dans...
file_copy 5 notes
person
Intégré par Chloé Barrette Bennington, le 13 juin 2024 10:33

Auteur·trice(s) de note

forumContacter l’auteur·trice

Communauté liée

Communauté de pratique FEDD*

Profil En commun

Communauté Passerelles

Carnets Praxis

forumDiscuter de la note

Publication

13 juin 2024

Modification

13 juin 2024 10:34

Historique des modifications

Visibilité

lock_open public

Pour citer cette note

Chloé Barrette Bennington. (2024). 2. Identification des besoins par chapeau des actrices et acteurs de l’enseignement. Praxis (consulté le 19 juillet 2024), https://praxis.encommun.io/n/I52uyeMW97nYajaYPX3B28f_dSE/.

shareCopier