Analyse des opportunités de valorisation des résidus alimentaires par biométhanisation

Cette note a été produite dans le cadre d'un projet d'envergure du CUFE de l'Université de Sherbrooke à l'hiver 2024.

Cette analyse a été réalisée dans le cadre d’un mandat accordé par le Conseil régional de l’environnement (CRE) de la Montérégie destiné à identifier les voies de valorisation potentielles des résidus organiques des restaurants de la région.

La biométhanisation

La biométhanisation des résidus alimentaires est une industrie en développement au Québec puisqu’elle permet de générer du biogaz pouvant être utilisé dans la production d’énergie. L’efficacité du processus de biométhanisation varie selon les propriétés physiques et chimiques des résidus, tels que l’humidité, les solides volatils et la teneur en éléments nutritifs (Ten Hoorn, 2019). De plus, certains déchets alimentaires ayant une teneur élevée en solides doivent subir un prétraitement physique tels que le broyage et le meulage afin d’accroitre l’activité bactérienne. (Nayak et Bhushan, 2019) Le biogaz est principalement constitué de 55 % à 65 % de méthane, de 30 % à 45 % dioxyde de carbone, de vapeur d’eau et de traces de sulfure d’hydrogène (Mussatto, 2014). Il résulte d’un processus de digestion anaérobie de la matière par des micro-organismes se nommant biométhanisation. Le biogaz peut servir à la production d’énergie thermique, d’électricité ainsi qu’à l’alimentation de véhicules à moteurs mécaniques et électriques (Roy et al., 2023). La production de biogaz permet aussi d’obtenir du digestat, une substance riche en éléments fertilisants (Ten Hoorn, 2019).

À ce jour, les principaux secteurs d’activités concernés par la biométhanisation sont les distilleries, les brasseries, les usines de transformations des fruits et légumes, les fromageries, les abattoirs, les raffineries de sucre, les usines de production d’amidon, d’acide citrique, etc., les usines de transformation de céréales et les usines générant divers résidus de graisses. (RECYC-QUÉBEC, s. d.).

La biométhanisation des résidus des restaurants nécessite l’usage d’installations spécifiquement conçues pour traiter ce type de matière. Le Centre de Traitement de la Biomasse de la Montérégie (CTBM) est une des institutions pouvant permettre la valorisation de certains résidus par biométhanisation. (CTBM, s. d.). Le traitement des résidus organiques par biométhanisation nécessite une autorisation du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP). Il existe également le Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage (PTMOBC) initié par le gouvernement du Québec qui vise à offrir un soutien financier aux municipalités, aux organismes municipaux ou aux promoteurs privés. En date de janvier 2023, le programme entrait dans sa quatrième phase et a permis depuis sa création de soutenir 16 projets (MELCCFP, s. d.).

Références:

CTBM. (s. d.). Centre de Traitement de la Biomasse de la Montérégie - CTBM. https://www.ctbm.ca/index.php

Ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs. (s. d.). Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage. Gouvernement du Québec. https://www.environnement.gouv.qc.ca/programmes/biomethanisation/index.htm

Mussatto, S. I. (2014). Brewer’s spent grain: a valuable feedstock for industrial applications. Journal of the Science of Food and Agriculture, 94(7), 1264‑1275. https://doi.org/10.1002/jsfa.6486

Nayak, A. et Bhushan, B. (2019). An overview of the recent trends on the waste valorization techniques for food wastes. Journal of Environmental Management, 233, 352‑370. https://doi.org/10.1016/j.jenvman.2018.12.041

RECYC-QUÉBEC. (s.d.). https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/

Roy P., K. Mohanty A., Dick P., Misra M. (2023). A Review on the Challenges and Choices for Food Waste Valorization: Environmental and Economic Impacts. ACS Environnement, août 2023, 3(2), 58-75. https://doi.org/10.1021/acsenvironau.2c00050

Ten Hoorn, J. (2019). Gaspillage alimentaire dans le secteur de la restauration commerciale : quelles solutions pour la valorisation des déchets ?. Université catholique de Louvain. https://dial.uclouvain.be/memoire/ucl/fr/object/thesis%3A21071

diversity_3Organisation(s) reliée(s)

bookmark Terme(s) relié(s)

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 117 notes
Tous les savoirs tirés des projets d'envergure du CUFE
file_copy 117 notes
person
Intégré par Jacinthe Jacques, le 23 avril 2024 09:06
category
Hiver 2024
file_copy 23 notes
Gestion des matières résiduelles | Savoirs pratiques de la Clinique en...
file_copy 23 notes
person
Intégré par Ève Guérin, le 10 avril 2024 22:20

Auteur·trice(s) de note

forumContacter les auteur·trice(s)

Communauté liée

Savoirs pratiques de la Clinique en environnement de l’UdeS

Profil En commun

Communauté Passerelles

Carnets Praxis

forumDiscuter de la note

Localisation

Montérégie, QC, Canada

Publication

11 avril 2024

Modification

13 mai 2024 09:12

Historique des modifications

Visibilité

lock_open public

Pour citer cette note

Ève Guérin, Jacinthe Jacques. (2024). Analyse des opportunités de valorisation des résidus alimentaires par biométhanisation. Praxis (consulté le 15 juillet 2024), https://praxis.encommun.io/n/UU0ULMwRSNet9TKDmBf0u-029VE/.

shareCopier