Life after growth: Commoning value for a post-growth society

This note is part of the Commoning Beyond Growth Workshop, which took place in Nottingham from June 5 to 7, 2024.

Cette note s'inscrit dans le colloque le Commoning au-delà de la croissance, qui a eu lieu à Nottingham du 5 au 7 juin 2024.

💡 Une traduction de la note en français est disponible plus bas. 

 By Alex Pazaitis, Tallinn University of Technology; P2P Lab

Intro and context 

  • Code red for Humanity! The ecological crisis is already affecting all regions on earth; the weakest suffer the most 
  • The evidence is clear: We’re not doing enough and not quickly enough to address it 
  • Challenges; emissions reductions; deadlines; how much can such abstract goals resonate with humans? 
  • Turning challenges to opportunities: How much is our approach to solving a problem reproducing its underlying roots? 

How can we do better? 

  • We (have to believe we) can do better: We need to question what is important for us, for the planet, for humanity 🡪 question what/how we value. 
  • The value of our times is understood as a property of things, expressed solely in their exchange with one another. 
  • The perception, imaginary, and aesthetics of value and valuation are dominated by the core convictions of capitalist economics: value is quantifiable, measurable, infinitely divisible; value needs to be maximised 🡪 valorisation is the main practice of valuing, i.e., turning society-and-nature relations to abstract units of account 
  • Value is political! There is no “natural” price, output, limit, outcome! What we hold dear, strive and mobilise for is a political choice! 

Value for a post-growth (and -capitalist) world 

  • Value as the importance of actions, not things! (Graeber, 2014) 
  • We can understand value through (De Angelis, 2007): 
    • Value systems: Conceptual grids, through which people see the world and classify good from bad; normal from abnormal 
    • Value practices: actions, processes, and webs of relations, predicated on a value system while reproducing it 
  • Valuing is an inherently human activity; part of the perennial human creative psyche; Value is creation, of shared meaning: what we hold dear, what we consider as important, that which creates meaning for our actions within a certain social whole (Graeber, 2001). 
  • Value is an expression of a collective agreement, and action upon it, on what is important; it is inherently (re)produced collectively 
  • Value as a commons reinstates: 
    • …the meaning of actions, processes, and relations amongst them as inherently collective and embedded in certain socio-ecological conditions; 
    • … people’s capacities to d co-produce their lives and livelihoods in common. 

Commoning value (and life!) after growth 

  • Commons as community-organised socio-ecological systems has evolved: from traditional commons of natural systems, land, forests, etc.; to digital systems of knowledge, software, and design; to relational systems of space, time, and affect.  
  • Commoning value practices emerge as “the other than capital” (De Angelis, 2007) to: 
    • …challenge the old world and resist the expansion of capitalist enclosure, valorisation, and accumulation; but also to 
    • …create a new world, by emancipating people, actions and relations, from the capitalist value system and co-create lives and livelihoods in common 
  • In a four-day summer school we experimented with commoning life and meaning; here’s what we found out in a nutshell: 
    • Unlearning what we’ve been socialised – conditioned even! – into considering as “natural” is a vulnerable position; we need to embrace not knowing together to turn vulnerability from something that divides us (e.g., precariousness, disenfranchisement) to something that unites us (i.e., human condition, embodied understanding) 
    • Future imaginaries can happen in common; we need prefigurative practices that may articulate an alternative value system: actions, processes, webs of relations through the commons 
    • Community is the concrete form of value in a commons-based society: Re-politicising what is important for people and the planet means transcending both individual and collective ontologies, ways of acting and being; community is a relational creature that embodies commoning value practices 

Traduction en français

Traduction via IA par Marie-Soleil L'Allier

Introduction et contexte

Code rouge pour l'humanité ! La crise écologique affecte déjà toutes les régions de la Terre ; les plus faibles souffrent le plus. Les preuves sont claires : nous n'agissons pas assez et pas assez rapidement pour y faire face. Les défis, la réduction des émissions, les échéances... comment ces objectifs abstraits peuvent-ils résonner chez les humains ?

Transformer les défis en opportunités : dans quelle mesure notre approche pour résoudre un problème reproduit-elle ses racines sous-jacentes ? Comment pouvons-nous faire mieux ? Nous devons croire que nous pouvons faire mieux : il nous faut questionner ce qui est important pour nous, pour la planète, pour l'humanité. En d'autres termes, interrogeons ce que nous valorisons et comment nous le faisons.

La valeur de notre époque est comprise comme une propriété des choses, exprimée uniquement dans leur échange les unes avec les autres. La perception, l'imaginaire et l'esthétique de la valeur et de l'évaluation sont dominés par les convictions fondamentales de l'économie capitaliste : la valeur est quantifiable, mesurable, infiniment divisible ; elle doit être maximisée. Valoriser est donc la principale pratique de valorisation, c'est-à-dire transformer les relations société-nature en unités abstraites de compte.

La valeur est politique ! Il n'existe pas de prix, de production, de limite ou de résultat "naturel" ! Ce que nous chérissons, pour quoi nous nous battons et nous mobilisons, est un choix politique !

Valeur pour un monde post-croissance (et post-capitaliste)

La valeur en tant qu'importance des actions, non des choses ! (Graeber, 2014). Nous pouvons comprendre la valeur à travers (De Angelis, 2007) :

  • Les systèmes de valeur : des grilles conceptuelles à travers lesquelles les gens voient le monde et classifient le bien du mal ; le normal de l'anormal.
  • Les pratiques de valeur : actions, processus et réseaux de relations, fondés sur un système de valeur tout en le reproduisant.

Valoriser est une activité intrinsèquement humaine ; une part de la psyché créative humaine perpétuelle ; la valeur est la création d'un sens partagé : ce que nous chérissons, ce que nous considérons comme important, ce qui donne un sens à nos actions au sein d'un ensemble social donné (Graeber, 2001). La valeur est l'expression d'un accord collectif et de l'action qui en découle sur ce qui est important ; elle est intrinsèquement (re)produite collectivement.

Valeur en tant que communs rétablis

  • ...le sens des actions, des processus et des relations entre eux comme étant intrinsèquement collectifs et ancrés dans des conditions socio-écologiques données ;
  • ...les capacités des gens à coproduire leurs vies et leurs moyens de subsistance en commun.

Valoriser en commun (et vivre !) après la croissance

Les communs en tant que systèmes socio-écologiques organisés par la communauté ont évolué : des communs traditionnels des systèmes naturels, des terres, des forêts, etc. ; aux systèmes numériques de connaissance, de logiciels et de design ; aux systèmes relationnels de l'espace, du temps et de l'affect.

Les pratiques de valorisation en commun émergent comme "l'autre que le capital" (De Angelis, 2007) pour :

  • ...contester le vieux monde et résister à l'expansion de l'enclosure capitaliste, de la valorisation et de l'accumulation ; mais aussi pour
  • ...créer un nouveau monde, en émancipant les personnes, les actions et les relations du système de valeur capitaliste et en coproduisant des vies et des moyens de subsistance en commun.

Lors d'une école d'été de quatre jours, nous avons expérimenté la valorisation et la création de sens en commun ; voici en résumé ce que nous avons découvert :

  • Désapprendre ce à quoi nous avons été socialisés – voire conditionnés ! – à considérer comme "naturel" est une position vulnérable ; nous devons embrasser l'incertitude ensemble pour transformer la vulnérabilité de quelque chose qui nous divise (par exemple, la précarité, la perte de droits) en quelque chose qui nous unit (à savoir, la condition humaine, la compréhension incarnée).
  • Les imaginaires futurs peuvent se construire en commun ; nous avons besoin de pratiques préfiguratives qui peuvent articuler un système de valeur alternatif : des actions, des processus, des réseaux de relations à travers les communs.
  • La communauté est la forme concrète de la valeur dans une société basée sur les communs : repolitiser ce qui est important pour les gens et pour la planète signifie transcender les ontologies individuelles et collectives, les modes d'action et d'être ; la communauté est une créature relationnelle qui incarne les pratiques de valorisation en commun.

References and relevant material 

note Note(s) liée(s)

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 155 notes
Tous les savoirs répertoriés par Cultiver les communs
file_copy 155 notes
person
Intégré par Marie-Soleil L'Allier, le 3 juillet 2024 09:15
category
Réfléchir (rapport, analyse, veille, opinion), Pratiques de communalisation (commoning), Sociaux (réseau d'entraide, monnaie locale)
file_copy 80 notes
Décroissance - Analyses, enjeux et stratégies
file_copy 80 notes
person
Intégré par Marie-Soleil L'Allier, le 3 juillet 2024 09:15
category
Production, consommation, Communs, Réfléchir (rapport, analyse, veille, opinion), Économie, Post-capitalisme
file_copy 61 notes
Commoning Beyond Growth
file_copy 61 notes
person
Intégré par Marie-Soleil L'Allier, le 2 juillet 2024 14:37
category
Presentation

Auteur·trice(s) de note

forumContacter l’auteur·trice

Communauté liée

Commoning Beyond Growth

Profil En commun

Communauté Passerelles

Carnets Praxis

forumDiscuter de la note

Publication

2 juillet 2024

Modification

2 juillet 2024 14:42

Historique des modifications

Licence

CC BY-NC-SA, sans utilisation commerciale autorisée - plus d'informations

Attention : une partie ou l’ensemble de ce contenu pourrait ne pas être la propriété de la, du ou des auteur·trices de la note. Au besoin, informez-vous sur les conditions de réutilisation.

Visibilité

lock_open public

Pour citer cette note

Marie-Soleil L'Allier. (2024). Life after growth: Commoning value for a post-growth society. Praxis (consulté le 21 juillet 2024), https://praxis.encommun.io/n/X88mulDKxnU7I8s4rCfzvkdomfw/.

shareCopier