Halte à la croissance! Retour sur le Forum sur la transition énergétique de la MRC des Sources

En prenant connaissance du RAPPORT SYNTHÈSE rendant compte du SONDAGE CONSULTATION CITOYENNE 2024 effectué auprès de la population de la MRC des Sources et réalisé par la firme Descormiers à la demande de la MRC des Sources, lorsqu’il y est question d’identifier CE QUI EST LE PLUS IMPORTANT DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE1, je constatais que chez les répondants des deux groupes identifiés « les foyers » et « les élèves »,  les deux choix de réponses récoltant le plus grand assentiment sont : « éviter la surconsommation » et « changer ses habitudes ». Ces réponses me réjouissaient considérant qu’avant de mettre en place tout projet visant l’augmentation des ressources énergétiques il faut, selon moi, urgemment et logiquement viser à réduire le besoin même de ces ressources comme le signalent tous les cris d’alarmes lancés à travers la planète par les scientifiques à commencer par le rapport du Club de Rome également appelé MEADOWS, publié en 1972 et dont le titre on ne peut plus évocateur paru en français était HALTE À LA CROISSANCE. Et c’était bel et bien il y a un demi-siècle!

Or, déception pour ne pas dire consternation, tandis qu’en parcourant le CAHIER DU PARTICIPANT soumis par la MRC des Sources dans le cadre du FORUM SUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, je prenais acte cette fois, dans la section RAPPEL DE LA DÉMARCHE2, des trois objectifs diamétralement opposés poursuivis et qui sont : « la transition énergétique dont notamment l’éolien »; « le développement de projets d’énergies renouvelables » et enfin : « s’assurer de l’écoute du promoteur ». Stupéfait, je constatais que l’on fait fi littéralement des préoccupations exprimées de façon explicite par la population dans le rapport synthèse, quant à « éviter la surconsommation » et « changer ses habitudes » en optant directement pour la mise en place de projets visant uniquement l’augmentation des ressources énergétiques. Peut-on plus clairement faire la sourde oreille ? faire semblant que l’on est à l’écoute ? Bien sûr on me répondra que la MRC des Sources « a pris acte de la volonté d’Hydro-Québec et du gouvernement du Québec d’augmenter de façon importante le recours aux énergies propres »3. Mais si Hydro-Québec et le gouvernement du Québec méprisent l’opinion publique, est-il nécessaire de les prendre en exemple ?

J’attendais impatiemment ce 8 juin, jour du FORUM SUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE organisé par la MRC des Sources. Mais en parcourant les deux documents ci-haut cités, je n’y ai vu que de la poudre aux yeux alors que de toute évidence les responsables de cette pseudo consultation et au premier chef monsieur Hugues Grimard, préfet, refusent de façon on ne peut plus évidente de se questionner, tel que l’a exprimé la population à savoir prioritairement « éviter la surconsommation » et « changer ses habitudes ». En somme, ne pas mettre la charrue devant les bœufs!

Alors qu’initialement je me faisais un devoir de participer à ce forum, je me suis abstenu tant je ressentais, de la part des organisateurs de celui-ci et de la firme ici impliquée, la vigueur du refus de comprendre le bon sens, de respecter même la voix des citoyens exprimée à travers le sondage commandé et que grondait en moi la colère.

Jean-Pierre Harel, citoyen de Ham-Sud
Membre du Comité provisoire de démocratie des Sources

1 RAPPORT SYNTHÈSE, page 16
2 CAHIER DU PARTICIPANT, page 3
3 CAHIER DU RÉPONDANT, page 3

Auteur·trice(s) de note

forumContacter l’auteur·trice forumDiscuter de la note

Publication

16 juin 2024

Modification

16 juin 2024 16:39

Historique des modifications

Visibilité

lock_open public

Pour citer cette note

Jean-pierre Harel. (2024). Halte à la croissance! Retour sur le Forum sur la transition énergétique de la MRC des Sources. Praxis (consulté le 22 juillet 2024), https://praxis.encommun.io/n/qiUyg3ndwN0cL5yrf443AIvgO4g/.

shareCopier