La forêt est un paysage politique

« Tu vois, nous sommes connectés. » Santiago me vole les mots de la bouche, car je n’aurais jamais cru trouver dans ces montagnes un lien aussi direct avec l’avenir de l’agriculture du Québec.

- Alejandra Zaga Mendez

Résumé 

À Amanalco, au Mexique, la gestion collective des forêts devient le lieu d’une résistance face aux impératifs du néolibéralisme.

Gérer collectivement les ressources naturelles d’un territoire, voilà qui semble relever de l’utopie. C’est pourtant la réalité de plus de 30 000 communautés paysannes et autochtones en plein cœur de l’Amérique. Dans cet océan de néolibéralisme, où la propriété privée règne en maître et où les politiques encouragent la privatisation de la nature pour la conserver, le Mexique se démarque. Il possède en effet l’une des plus grandes forêts sous administration communautaire active au monde. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, entre 60 et 70% des forêts du pays sont officiellement entre les mains de « noyaux agraires », d’ejidos (collectivités) ou de communautés autochtones (comunidades indígenas), responsables du maintien, de l’exploitation et de la conservation d’environ 105 millions d’hectares forestiers. Ce type de gestion des forêts passe par des institutions démocratiques et locales, dans le respect des traditions et des usages propres aux communautés et avec la participation directe des paysans.

Éléments-clés 

  • Recherche terrain par Alejandra Zaga Mendez, doctorante en développement durable à la Chaire de recherche du Canada en économie écologique de l'UQO
  • Exemple d'un commun forestier, foresterie communautaire
  • « c'est l'assemblée qui décide »
  • Les espaces naturels et leur gestion sont le fruit de revendications et de négociations répétées entre les communautés et les différents gouvernements
  • Plusieurs enjeux de corruptions et de gestions 
  • Plusieurs liens et connexions entre le Québec et ce qui se passe au Mexique, mais aussi à travers le monde; Une résistance pour nous tous et toutes

pdf La forêt est un paysage politique Zaga Mendez, Alejandra 2021

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 106 notes
Métamorphose socioécologique - Enjeux, leviers et stratégies
file_copy 106 notes
person
Intégré par Samantha Lopez Uri, le 28 février 2024 10:00
category
Politique et rapport de force, Réfléchir, S'inspirer, Commun et décroissance, Décolonisation et autochtonisation, Repenser notre façon d'habiter le monde, Se mobiliser, s'organiser, lutter

Auteur·trice(s) de note

forumContacter l’auteur·trice

Communauté liée

Transition socio-écologique

Profil En commun

Communauté Passerelles

Carnets Praxis

forumDiscuter de la note

Publication

28 février 2024

Modification

29 février 2024 11:02

Historique des modifications

Visibilité

lock_open public

Pour citer cette note

Samantha Lopez Uri. (2024). La forêt est un paysage politique. Praxis (consulté le 20 juin 2024), https://praxis.encommun.io/n/tHwbznStK41gF0PloFiLzeFOZP8/.

shareCopier