Pour une justice épistémique

"Amandine Catala plaide pour la participation des groupes non dominants à la production et à la diffusion des connaissances."

" Contrer l’injustice épistémique requiert d’adopter une posture d’humilité , qui permet de se rendre compte à quel point l’injustice épistémique et les biais qui la produisent sont omniprésents, à la fois dans la société et dans le monde académique. "

  • "Il faut donc identifier les biais qui sous-tendent les normes (de productivité ou de mérite, par exemple) et les pratiques (embauche, promotion, notation, attribution de financement, par exemple) qui structurent le monde académique et qui produisent et maintiennent l’injustice épistémique en son sein."
  • "Les personnes les mieux placées pour identifier ces biais sont celles qui en font l’expérience de manière directe. "
  • "Il convient donc non pas d’abandonner ces normes et ces pratiques, mais de les repenser en donnant une place centrale aux perspectives de membres de groupes non dominants. "
  • "[C'est] Seulement en adoptant une telle approche pourra-t-on amorcer et apporter les changements requis pour transformer en profondeur un système académique qui, historiquement, a été conçu par et pour les groupes dominants et qui continue de favoriser systématiquement les membres de ces derniers au détriment des membres de groupes non dominants."
  • Ce qu'il faut éviter
    • se contenter de produire des statistiques (même si celles-ci sont indispensables pour mesurer le progrès réalisé ou non);
    • se contenter d’atteindre des cibles de représentation ou de remplir des quotas démographiques (qui visent la diversité de recrutement sans penser à l’équité ou à l’inclusion nécessaires à la rétention);
    • se contenter d’offrir ou même de requérir une formation sur l’inclusion;
    • se contenter d’écrire ou de lire un article ou d’assister à une présentation ou une conférence sur le sujet.
  • Ce qu'il faut faire
    • les inclure véritablement plutôt que symboliquement c'est
      • les recruter
      • assurer leur rétention
      • transformer des modes de fonctionnement inéquitables.
    • "L’inclusion véritable est un processus qui requiert un effort, une vigilance et un engagement constants afin de transformer en profondeur les normes et les pratiques qui guident nos actions et interactions quotidiennes."

Une responsabilité collective

  • "Enfin, il importe de souligner que la responsabilité de transformer les normes et les pratiques ne repose pas uniquement sur les épaules des groupes non dominants . Si cette démarche transformative doit être fondamentalement informée par les perspectives et expériences des membres de groupes non dominants, sa mise en application concrète est tout autant la responsabilité des membres de groupes dominants. "

https://actualites.uqam.ca/2021/pour-une-justice-epistemique

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 34 notes
Enseignement supérieur (cégep et université)
file_copy 34 notes
person
Intégré par Marie-Soleil L'Allier, le 5 avril 2023 14:36
file_copy 21 notes
Métamorphose des savoirs - Enjeux, leviers et stratégies
file_copy 21 notes
person
Intégré par Équipe En commun, le 24 mars 2023 12:49
category
Réfléchir (rapport, analyse, veille, opinion), Décolonisation et reconnaissance des différents savoirs (autochtones, citoyens, ...), Finalité de l'éducation et programme de recherche, Recherche participative

Auteur·trice(s) de note

forumContacter l’auteur·trice

Communauté liée

Enseignement supérieur et métamorphose des savoirs

forumDiscuter de la note

Publication

2 décembre 2021

Modification

9 août 2023 15:45

Historique des modifications

Licence

Attention : une partie ou l’ensemble de ce contenu pourrait ne pas être la propriété de la, du ou des auteur·trices de la note. Au besoin, informez-vous sur les conditions de réutilisation.

Visibilité

lock_open public