Les communs pour tisser des liens entre la Catalogne et le Québec

Du 11 au 25 mai 2023, Projet collectif, le collectif CRITIC, la Chaire de leadership en enseignement Alban D'Amours en sociologie de la coopération (CLEASC), l'École d'innovation sociale Élisabeth-Bruyère et la communauté Cultiver les communs ont invités Monica Garriga de Barcelone à venir présenter le Modèle de soutenabilité des communs (MSC) au Québec.

Cultiver les communs de l'Europe au Québec

C'est en janvier 2022 qu'un Groupe de travail transnational sur les communs a été initié par femProcomuns (Espagne), Remix the Commons (France), Solidarius (Italie), B.A. Balex (France) et Projet collectif (Québec). Sur une base bimensuelle, les membres du groupe se sont rencontrés pour s’autoformer sur les différents modèles, méthodologies, pratiques et outils développés pour créer un écosystème favorable aux communs.1 

C'est ainsi que nous avons découvert le Modèle de soutenabilité des communs et initié sa traduction du Catalan vers le français. Après des mois de travail, nous avons profité de La Grande Transition pour faire venir Monica Garriga au Québec pour une tournée de présentation de ce "modèle d'affaires" adapté aux communs.

Un “modèle d’affaires” adapté aux communs

Le Modèle de soutenabilité des communs (MSC) a initialement été développé afin d'analyser les communs numériques soutenables et mieux comprendre les éléments qui permettent à certains communs de perdurer dans le temps. Ce processus a permis d'identifier 5 piliers fondamentaux:

  1. La communauté : les personnes qui ont à coeur que le commun existe
  2. La co-production : les tâches à réaliser pour prendre soin ensemble du commun
  3. Les ressources : nécessaires à l'existance du commun
  4. Le partage : des savoirs, compétences, processus pour permettre la participation de tous·tes
  5. La co-gouvernance : pour inclure et inviter différents contributeur·rices de prendre soin du commun

Rapidement, l'idée d'expérimenter le modèle pour créer des communs qui ne sont pas numériques (alimentaire, énergie, habitation) est apparue.

Ainsi, le modèle de soutenabilité des communs est devenu un outil pour

  • accompagner la création de nouveaux communs
  • accompagner la transformation de projet désirant délaisser le paradigme de l'entreprise et intégrer des pratiques de communalisation.

Le modèle peut être utilisé pour

  • animer une rencontre de trois heures
  • servir d'accompagnement sur une période de six mois
  • être utilisé annuellement pour réfléchir au niveau de communalisation d'une initiative.

Une tournée en milieu rural, urbain, péri-urbain, au Québec et en Ontario

Tel que le veut la philosophie des communs, la tournée de Monica a été co-construite par, avec et pour les personnes qui avaient à coeur sa venue au Québec. Quelques "arrêts" stratégiques ont été prédéterminés avant son arrivée, mais une grande partie de sa tournée s'est construite au gré des rencontres et grâce à la contribution de généreux commoners, dont celle de Jonathan Durand-Folco pour la visite de nombreux communs à Ottawa et au Québec, ainsi que celle de Samuel Raymond et Vivianne pour l'hébergement!

Monica a ainsi pu tisser des liens avec des dizaines de personnes s'intéressant aux communs au Québec et en Ontario. Voici d'ailleurs quelques-uns des arrêts de Monica :

Pour lire le compte rendu de Monica et ses principaux apprentissages suite à sa visite, on vous invite à lire son billet de blogue:

Des ateliers riches en apprentissage

Au cours des différentes rencontres, des liens précieux se sont tissés entre l'Espagne et le Québec. Deux ateliers m'ont particulièrement marquée : celui qui a eu lieu à Saint-Camille et celui avec l'alliance Transition en Commun (TeC). En effet, ces rencontres m'ont permis de découvrir toute la puissance et la pertinence du modèle de soutenabilité des communs !

Atelier à Saint-Camille

Le passage de Monica à Saint-Camille a été l'occasion d'expérimenter un premier atelier de travail. Le modèle de soutenabilité a servi de guide pour animer une discussion autour d'un projet important de Saint-Camille, la Clé des champs.

Initialement constituée en coopérative, La Clé des champs a été reprise par un couple de maraîchers et transformée en entreprise de société en nom collectif (petite entreprise privée) après quelques années. Aujourd'hui, après plus de dix années de dur labeur, La Clé des champs (comme de trop nombreuses fermes maraîchères) fait face à un épuisement des porteurs de projet.

Le modèle de soutenabilité a permis de mettre en évidence la quantité impressionnante de tâches et de retombées que la ferme réalise, ainsi que le manque de personnes actuellement disponibles pour supporter le tout.

Bien que l'exercice n'ait duré qu'une heure, il est rapidement apparu que les piliers de la communauté, du partage et de la co-gouvernance étaient sous-développés... S'il y a la volonté d'initier un processus de communalisation de La Clé des champs, plusieurs pistes de réflexion émergent :

  • Comment réfléchir en termes de communauté plutôt que de clients?
  • Comment partager de manière plus ouverte et décentralisée les savoirs et connaissances nécessaires pour encourager une plus grande participation?
  • Comment ouvrir la gouvernance inclurs davantage la communauté?

Ce sont là de belles questions pour réfléchir aux différents chemins possibles afin de prendre soin ensemble de ce commun alimentaire si important en milieu rural !

Atelier avec Transition en Commun (Montréal)

Transition en commun (TeC) est une nouvelle alliance entre des groupes citoyens, des organismes de la société civile, la Ville de Montréal et d'autres institutions pour la transition socio-écologique dans les quartiers de Montréal.

Plusieurs acteurs de TeC avaient participé à une mission sur les communs à Barcelone en 2018. Nous avons alors rencontré Monica Garriga qui travaillait à l'époque pour la Communificadora, un programme d'accompagnement de la Ville de Barcelone pour créer des communs. Voici d'ailleurs une illustration qui nous rappelle à quel point nous avions du mal à prononcer le nom du programme !

Après la conférence de Monica, nous avons divisé les participants en trois groupes. L'objectif était de réfléchir à la démarche de TeC en fonction des cinq piliers du modèle de soutenabilité des communs.

Ce processus a permis de mettre en lumière le fait que les acteurs de TeC mettent naturellement en pratique plusieurs des pratiques propres aux communs. En effet, malgré le jeune âge de TeC, nous avons constaté un bel équilibre dans les réflexions associées aux cinq piliers du modèle :

  • La communauté : une reconnaissance des personnes manquantes et la volonté de remédier à la situation
  • Les ressources : un vaste étendu de ressources allant des connaissances, espace mutualisés, outils numériques, etc.
  • La co-production : la volonté de mobiliser, colliger, diffuser, organiser, animer, recuillir, etc.
  • Le partage : de repas, connaissances, savoirs, temps, animation, etc.
  • La co-gouvernance : des structures plus formelle (comité, groupe de travail) et des espaces plus informel (open mic, fête ou jury citoyen)

Comme Monica l'a suggéré, il serait intéressant pour la suite de TeC de réutiliser le modèle pour réfléchir à chacun des projets qui émergeront de la démarche, mais également de refaire l'exercice dans quelques mois afin de suivre l'évolution des cinq piliers dans le temps.

Pour toute personne intéressée à en savoir plus sur le modèle de soutenabilité, nous vous invitons à consulter ce carnet ou à nous écrire sur la communauté Cultiver les communs!

Le séjour de Monica s'est conclu autour d'un délicieux souper de départ grec avec des membres du CA de Projet collectif, de CRITIC et Cultiver les communs, dont les généreux hôtes, Samuel et Vivianne qui ont accueilli Monica (et son conjoint David!) durant tout leur séjour!

note Note(s) liée(s)

Modèle de soutenabilité des communs (MSC) à Barcelone par Monica Guerriga 26 mai 2023
Modèle de soutenabilité des communs (MSC) à Barcelone par Monica...
26 mai 2023
Le CRITIC à la Grande Transition 3 mai 2023
Le CRITIC à la Grande Transition
3 mai 2023
Le CRITIC à l'UPop Montréal ! 3 mai 2023
Le CRITIC à l'UPop Montréal !
3 mai 2023
MSC - Pilier Ressources - Documentation 25 avril 2023
MSC - Pilier Ressources - Documentation
25 avril 2023
MSC - Pilier Communauté - Documentation 24 avril 2023
MSC - Pilier Communauté - Documentation
24 avril 2023
MSC - Pilier Partager - Documentation 24 avril 2023
MSC - Pilier Partager - Documentation
24 avril 2023
MSC - Pilier Coproduction - Documentation 24 avril 2023
MSC - Pilier Coproduction - Documentation
24 avril 2023
MSC - Pilier Cogouvernance - Documentation 24 avril 2023
MSC - Pilier Cogouvernance - Documentation
24 avril 2023
Introduction | Modèle de soutenabilité des communs (MSC) 24 avril 2023
Introduction | Modèle de soutenabilité des communs (MSC)
24 avril 2023
Le chantier d'analyse de la soutenabilité des plateformes En commun 17 mai 2024
Le chantier d'analyse de la soutenabilité des plateformes En commun
17 mai 2024
Participation de Projet collectif à Cultiver les communs 17 mai 2024
Participation de Projet collectif à Cultiver les communs
17 mai 2024
Projet collectif s'intéresse aux communs 22 février 2024
Projet collectif s'intéresse aux communs
22 février 2024
Rapport annuel 2023 de Projet collectif 26 janvier 2024
Rapport annuel 2023 de Projet collectif
26 janvier 2024

diversity_3Organisation(s) reliée(s)

bookmark Terme(s) relié(s)

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 10 notes
Vie interne de Projet collectif
file_copy 10 notes
person
Intégré par Vincent Chapdelaine, le 22 mai 2024 13:45

Auteur·trice(s) de note

forumContacter l’auteur·trice forumDiscuter de la note

Publication

29 mai 2023

Modification

5 avril 2024 00:49

Historique des modifications

Visibilité

lock_open public

Pour citer cette note

Marie-Soleil L'Allier. (2023). Les communs pour tisser des liens entre la Catalogne et le Québec. Praxis (consulté le 13 juillet 2024), https://praxis.encommun.io/n/zRkJZwKkUsnVsU0OOcsUX9vO7MA/.

shareCopier