Principes directeurs (Accessibilité des arts médiatiques en ligne)

Principes directeurs

Ces principes directeurs favorisent l’élaboration de pratiques d’accessibilité en adoptant une perspective de justice pour toutes les personnes handicapées.

Les pratiques d’accessibilité doivent être prises en charge par les leaders et leadeuses de la diversité capacitaire

Les organisations d’arts médiatiques devraient soutenir l’autodétermination des personnes S/sourdes et/ou handicapées. Cela peut être fait en impliquant activement des personnes qui s’identifient comme telles à toutes les étapes d’un projet. 

« Critiques des représentations stéréotypées, des artistes insistent sur l’importance de considérer leurs perspectives, valoriser leurs prises de parole et leur autodétermination au sein des institutions culturelles et favoriser leur implication dans toutes les actions les concernant. »
— Les pratiques artistiques des personnes sourdes et handicapées au Canada – Rapport de recherche, Conseil des Arts du Canada, p. 53

L’accessibilité doit être une pratique relationnelle. 

L’accessibilité ne consiste pas seulement à fournir des services et à répondre aux besoins. Il s’agit également d’établir des relations avec les communautés de la diversité capacitaire et de s’instruire sur les expériences des artistes et du public provenant de ces communautés. Ce faisant, les organisations d’arts médiatiques auront l’occasion d’adapter leurs modèles opérationnels afin de rendre leurs espaces et leurs évènements plus accessibles. 

« Le moment le plus révélateur de notre analyse de données, c’est lorsqu’un enjeu plus pressant est apparu : le fait que les personnes S/sourdes et/ou handicapées supposent régulièrement que l’art n’est pas pour elles, et que par conséquent, elles ne recherchent souvent même pas d’expériences artistiques. »
— Accessing the Arts: Towards Difference-Centered Design, p. 10. [Traduction de l’AAMI, texte original accessible en anglais uniquement].

L’accessibilité doit être un processus créatif, itératif et expérimental. 

Du point de vue de l’accès créatif, il n’y a pas de règles strictes en matière d’accessibilité. Il s’agit d’un processus créatif qui émerge de la création artistique. Il est spécifique au contexte et s’adapte au changement. C’est l’occasion d’expérimenter et de faire des apprentissages en cours de route. C’est une invitation au partage et à l’échange. Mais cela ne signifie pas que l’accessibilité peut être tout et n’importe quoi. Tout en étant créatives, les pratiques d’accessibilité doivent respecter les normes et protocoles existants. Consultez le document Ressources externes à propos de la diffusion en ligne pour prendre connaissance des normes et des directives existantes.

Les « cinq principes du libre accès » (The Five Tenets of Open Access, en anglais seulement) de Carmen Papalia fournissent un cadre conceptuel de l’accessibilité en tant que processus créatif, itératif et expérimental :

  • « Le libre accès dépend des personnes présentes, de leurs besoins et de la manière dont elles peuvent trouver du soutien les unes auprès des autres et dans leurs communautés. C’est une perpétuelle négociation du lien de confiance entre elles, puisque le soin et le soutien sont perçus comme un échange mutuel.
  • Le libre accès est radicalement différent d’un ensemble de politiques rigides servant à forger une expérience commune au sein d’un groupe dont les membres ont des besoins figés. Il reconnaît que chacun·e est porteur ou porteuse d’un corpus de connaissances situées et est un·e expert·e à part entière.
  • Le libre accès est à la base d'un apprentissage ancré dans le corporel. Cette approche cultive la confiance entre les personnes impliquées et permet à chaque membre de s’auto-identifier et de se situer selon une corporalité qui lui est propre.
  • Le libre accès mène à la perturbation des conditions invalidantes qui limitent l’autonomie et le potentiel d’épanouissement des individus. Il réinvente la normalité comme un continuum de corporalités, d’identités, de réalités et de styles d’apprentissage, et fonctionne selon le principe que l’interdépendance doit être mise au cœur d’une restructuration radicale du pouvoir.
  • Le libre accès est un espace temporaire, tenu collectivement, où les participant·e·s peuvent trouver du réconfort en partageant aux autres leurs besoins et leurs préférences. C’est un réseau de soutien qui sait s’adapter rapidement à l’évolution des besoins et des ressources disponibles.

— Carmen Papalia, “An Accessibility Manifesto for the Arts", Canadian Art, https://canadianart.ca/essays/access-revived/. [Traduction de l’AAMI, texte original accessible en anglais uniquement].

Les organisations d’arts médiatiques doivent tenir compte de leurs propres capacités et limites.

Cela est particulièrement important lors de l’établissement de nouvelles relations avec les communautés de la diversité capacitaire. Il est essentiel que ces relations soient tissées sur le long terme et demeurent durables. Ainsi, les organisations doivent allouer des ressources humaines et financières au maintien de ces partenariats sur une base continue. En cas de ressources limitées, les initiatives d’accessibilité doivent être prioritairement axées sur les besoins des communautés partenaires de la diversité capacitaire. Notamment, les collègues S/sourd·e·s et/ou handicapé·e·s doivent être rémunéré·e·s équitablement pour leur travail. Les organisations sont encouragées à intégrer des budgets d’accessibilité dans toutes leurs demandes de subvention pour augmenter leurs capacités en ce sens.  

Il est important de reconnaître qu’il y a des limites à l’accessibilité. 

Certaines œuvres d’art, installations et expériences artistiques ne peuvent pas être correctement traduites dans un format accessible. Il peut être préférable de laisser une œuvre telle quelle plutôt que de la dénaturer pour lui donner un format plus accessible, ou si l’adaptation affecte trop grandement l’expérience du public. La collaboration avec des de la diversité capacitaire peut aider à déterminer si et comment les œuvres peuvent être rendues plus accessibles pour les membres du public issu∙e∙s de ces communautés.

note Note(s) liée(s)

diversity_3Organisation(s) reliée(s)

bookmark Terme(s) relié(s)

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 19 notes
Vers des modèles de diffusion en ligne accessibles : Introduction et...
file_copy 19 notes
person
Intégré par Projets AAMI / IMAA Projects (Benjamin J. Allard), le 26 juin 2023 22:42

Auteur·trice(s) de note

forumContacter les auteur·trice(s)

Communauté liée

Independent Media Arts Alliance (IMAA) / Alliance des arts médiatiques indépendants (AAMI)

Communauté Passerelles

Profil En commun

forumDiscuter de la note

Publication

27 juin 2023

Modification

26 août 2023 23:35

Historique des modifications

Visibilité

lock_open public