C’est en 2000 qu’a démarré l’aventure d’Humanovi·s, qui à l’origine prend le nom de Centre de liaison sur l’intervention et la prévention psychosociales (CLIPP). Initié par la Doyenne de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal, Mireille Mathieu, le CLIPP obtient dès le départ l’appui d’une myriade de partenaires du milieu de la recherche.

Le constat qui amène tous ces acteurs à se mobiliser, c’est le manque de ressources et de coordination dans le transfert des connaissances issues des recherches psychosociales vers les milieux de pratique. Déjà à l’époque, on constate que les recherches en sciences pures attirent davantage de bailleurs de fonds soucieux d’en valoriser les résultats.

Après plusieurs demandes de soutien financier et quelques années d’attente, le CLIPP devient le premier Centre de liaison et de transfert dans le domaine psychosocial au Québec. Il devient une structure d’expertise et de coordination en matière de valorisation de la recherche sur ces enjeux, au service à la fois des prestataires de services, des décideurs publics et des unités de recherche. Il vise à ce que les connaissances générées dans les groupes de recherches puissent être appliquées et contribuent à l’amélioration de la qualité des services.

Le CLIPP vise donc à améliorer la qualité des pratiques et politiques en intervention et prévention psychosociale et ce, par plusieurs moyens. D’une part, en créant une vigie des acteurs, outils, méthodologie et données de la recherche; d’autre part, en offrant un lieu d’interface pour les utilisateurs et producteurs de la recherche; finalement, en diffusant les résultats de la recherche puis en les transformant en outils de prévention et d’intervention.

À ses débuts, le CLIPP se met en phase avec la Politique de santé et bien-être et les priorités de la santé publique québécoise. Cela l’amène à mettre de l’avant la prévention, le dépistage et l’intervention sur des thématiques relatives au bien-être des familles. La création de trousses de formation sur l’identification et la prévention de la violence conjugale, des agressions sexuelles et l’identification des mauvais traitements aux enfants, notamment le syndrome du bébé secoué, font foi de cet intérêt.

Au fil des ans, le CLIPP organise des événements de réflexion sur le transfert de connaissances. Il participe à la redéfinition constante de ce champ de pratique, notamment par l’organisation de « Grandes rencontres » réunissant les acteurs du milieu et de multiples présentations dans des contextes universitaires, à l’ACFAS et ailleurs.

L'histoire du CLIPP / Humanovis aura été liée intimement à son statut de Centre de liaison et de transfert et aux orientations de son bailleur de fonds principal, le ministère de l’Économie (qui a lui-même changé de nom plusieurs fois). Chaque renouvellement de subvention de fonctionnement a été l’occasion de questionner son modèle, ses pratiques, ses objectifs. Ces réflexions ont permis, pendant toutes ces années, de transformer progressivement sa mission pour en assurer sa pertinence.

En 2018, le CLIPP effectue un changement de cap majeur, afin de refléter l’évolution de ses activités et de son écosystème. Il change d’identité pour devenir Humanov·is, organisme de liaison et de transfert en innovation sociale. De pont en transfert de connaissances au hub en innovation sociale, le CLIPP annonce que sa mission allait dorénavant au-delà de l’intervention psychosociale centrée sur les besoins de l’individu pour s’intéresser à la transformation des rapports sociaux.  L’impulsion des projets ne provenant plus uniquement des milieux de recherche et les parties prenantes se multipliant, le terme de carrefour, ou hub, s'impose.

Pendant les 5 années qui suivent, Humanov·is fait sa place dans l’écosystème de l’innovation sociale. Il devient un acteur clef qui participe aux grandes réflexions du domaine, que ce soit l’élaboration du Baromètre de l’innovation ou la Stratégie québécoise de Recherche et Innovation. Il initie et accompagne de multiples projets d’innovation sociale avec des partenaires variés.

À l’automne 2022, Humanov·is décide de passer le flambeau à d’autres organismes engagés en innovation sociale. Après avoir allumé et maintenu la flamme pendant 23 ans, Humanov·is a vu sa vision devenir réalité, soit une culture innovante et inclusive pour des transformations sociales réussies. Différentes organisations continueront, à leur échelle et selon leur regard bien particulier à faire avancer l’innovation sociale dans la société québécoise.

Voir : Les carnets et les notes d'archives d'Humanov·is

note Note(s) liée(s)

diversity_3Organisation(s) reliée(s)

bookmark Terme(s) relié(s)

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 3 notes
Humanov·is : Une introduction aux carnets d'archives
file_copy 3 notes
person
Intégré par Archie l'archiviste, le 13 janvier 2023 14:26

Auteur·trice(s) de note

forumContacter l’auteur·trice

Communauté liée

Humanov·is

Profil En commun

Communauté Passerelles

Carnets Praxis

forumDiscuter de la note

Publication

13 janvier 2023

Modification

27 juillet 2023 14:09

Historique des modifications

Visibilité

lock_open public