Témoignage de Diane Berthelette à l'occasion de la fermeture d'Humanov·is

Diane Berthelette a dirigé le CLIPP, à titre de présidente-directrice générale de janvier 2009 à décembre 2014. Elle a continué à diriger un projet très important qu'elle avait initié jusqu'à la fin de celui-ci en 2015. Puis elle a agi à titre de membre du comité d'éthique du Conseil d'administration par la suite.

Le CLIPP a été créé par madame Mireille Mathieu. C'est elle qui en a implanté l'infrastructure et qui a initié et complété la mise en oeuvre de plusieurs projets, notamment le GED qui est toujours utile aujourd'hui. À mon arrivée j'ai revu les processus grâce auxquels les directeurs et directrices de projets devaient veiller à ce que les activités de partage des connaissances atteignent leurs objectifs dans les milieux ciblés. Les connaissances scientifiques en matière de partage de connaissances avaient progressé et je souhaitais que les processus utilisés par le CLIPP soient ancrés dans des connaissances scientifiques de pointe. Cela a notamment donné lieu à la publication d'un chapitre de livre : Berthelette D., Briand-Lamarche M, Dupuis G. (2012) Transfert des connaissances vers les milieux de pratique psychosociaux : Les questions à documenter selon le CLIPP. In C. Dagenais & E. Robert (Éds.). Le transfert de connaissances dans le domaine social. Montréal: Les Presses de l'Université de Montréal : 153-163.

Étant professeure titulaire du département d'organisation et de ressources humaines (UQAM), j'ai également eu à coeur de mettre de l'avant des pratiques de gestion exemplaires. L'une de mes principales réalisations à ce chapitre fut d'élaborer et d'implanter un manuel de l'employé. Son contenu a été appuyé sur les meilleures pratiques connues à l'époque. Ce manuel a été approuvé à l'unanimité par les membres du personnel et du Conseil d'administration. J'ai également revu et amélioré les pratiques de gestion financières et de communications.

Afin de donner une plus grandre visibilité au CLIPP, j'ai amorcé la production de rapports annuels d'activités de même que l'utilisation des réseaux sociaux. Nous avons transformé les site Web notamment pour permettre à nos publics cibles de s'inscrire directement à nos activités et de commander en ligne les outils dont ils auraient besoin.

Le projet TRASSS (Transfert des connaissances produites par les centres affiliés universitaires et les instituts universitaires dans le réseau de la santé et des services sociaux : pour une amélioration des pratiques et des services) est certainement celui qui a eu le plus d'ampleur durant mon passage au CLIPP. Je remercie le Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE) de l'époque (2015) de nous avoir accordé sa confiance et son appui. Tel que je l'écrivais dans le rapport final, déposé à ce ministère, le résumé du projet est le suivant :

''D’une durée de 2 ans, le projet met à l’avant-scène les Centres affiliés universitaires (CAU) et les Instituts universitaires (IU) à vocation sociale au Québec. Ces onze organisations souhaitaient construire des stratégies de transfert de connaissances (TC) sur des pratiques de pointe ou innovantes qu’elles avaient élaborées, et ce, afin d’en faciliter l’appropriation et l’implantation par d’autres établissements du réseau de la santé et des services sociaux qui le jugerait utile. Ce TC vise ultimement à améliorer les services dispensés à la population. 

Un comité de sélection a choisi deux CAU et deux IU dont les pratiques de pointe ou innovantes étaient appuyées sur des connaissances scientifiques et avaient de bonnes probabilités d’être pérennes. Chacun de ces CAU et IU a été appelé à créer une communauté de pratique (CdP) impliquant les établissements intéressés par la pratique du CAU ou de l’IU. Ces CdP devaient élaborer une stratégie de TC visant à favoriser l’appropriation de la pratique.

Le Centre de liaison sur l’intervention et la prévention psychosociales (CLIPP) a initié ce projet. Il a invité ses partenaires à en assurer la co-construction et à le soumettre au Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE) dans le cadre du Programme de soutien à la valorisation et au Transfert (PSVT-2). Le projet a été retenu et a reçu des appuis financiers complémentaires du Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et l’Institut National d’Excellence en Santé et en Services sociaux (INESSS) du Québec. Le CLIPP a assumé le leadership et la gestion du projet, avec le concours d’un comité directeur et d’un comité de coordination créés spécifiquement dans le cadre du projet TRASSS. Le CLIPP a également offert des ressources spécialisées aux quatre CdP créées afin de les aider à compléter leur mandat. 

Le projet a permis de produire les innovations suivantes :

  1. De nouvelles stratégies de transfert de connaissances basées sur des connaissances scientifiques et l’expertise du CLIPP, mises en œuvre par des CAU et des IU afin de favoriser l’implantation des pratiques de pointe et innovantes qu’ils ont développées, dans d’autres établissements et régions du Québec.
  2. Ces stratégies ont donné lieu à la co-construction d’outils de transfert par les CdP, situées dans les CAU et IU dont les pratiques auront été retenues.
  3. Un outil qui se veut généralisable à divers projets de transfert, a été diffusé dans l’ensemble du réseau de la santé et des services sociaux via un site Web créé et géré par le CLIPP pour le projet TRASSS. Il pouvait être utilisé par tout établissement ayant des pratiques de pointe ou innovantes à transférer. Cet outil permet aux organisations : a) de vérifier si elles possèdent l’expertise et les ressources nécessaires pour mener un transfert efficace et b) d’élaborer des stratégies de TC efficaces, en se basant sur les expériences vécues par les quatre CdP.
  4. Des relations pérennes entre les CAU et les IU qui ont construit ensemble leur premier projet d’envergure commun. Évidemment, cette dernière innovation a été modulée par les changements que le Gouvernement a  apporté au réseau de la santé et de services sociaux. 

Les quatre CdP ont élaboré des stratégies de transfert de connaissances sur leur pratique de pointe ou innovante respective. Certaines CdP ont même réussi à amorcer le transfert des connaissances.''

Je tiens à souligner la collaboration exceptionnelle dont j'ai pu bénéficier de la part de M. Jean-Pierre Duplantie (INESSS) et de M. Jacques Rhéaume (MSSS) sans lesquels ce projet n'aurait pu être mené à terme. Je les remercie du fond du coeur. Je remercie également les membres de l'équipe du CLIPP et les 250 personnes des CSSS, CAU, IU,  milieux communautaires et universitaires qui ont veillé au bon fonctionnement du projet.

Je joins le rapport final, un article publié dans les actes d'un congrès international en gestion des connaissances (Berthelette D, Dutil J, Kimvi S, Taillon S, for the TRASSS Group. A Case Study of KM Development in the Health and Social Services of Quebec. Sandra Moffett and Brendan Galbraith (edit.), Proceedings of the 17th European Conference on Knowledge Management.  Ulster University, Northern Ireland, UK, 1-2 September 2016, p. 71-80.) et l'outil, sous forme papier, que nous avons développé (Berthelette, D., Kimvi, S., Dutil, J. À vous de jouer. Outil pour le transfert de connaissances sur des pratiques de pointe et innovantes du secteur social. Centre de liaison sur l’intervention et la prévention psychosociales, 2015). 

Le CLIPP a pu compter sur une excellente collaboration avec le MDEIE. Cela dit, je déplore le fait que le renouvellement du financement ait été appuyé sur de très lourds processus annuels et triennaux. Leurs coûts en termes d'heures de travail étaient démesurés pour une aussi petite équipe. En outre, les renouvellements annuels du financement se faisaient attendre à un point tel que nous avons craint d'avoir à vider nos coffres à quelques occasions, une situation insoutenable pour un organisme sans but lucratif, dont le statut le rendait inadmissible à l'obtention d'une marge de crédit. 

pdf Rapport final TRASS CLIPP 2015

pdf Article A Case Study ok KM Development in the Health and Social Services of Quebec Berthelette D., Dutil J., Kimvi S et Taillon S. 2016pdf À vous de jouer - Outil pour le transfert des connaissances sur les pratiques de pointes innovantes du secteur social CLIPP 2015

note Note(s) liée(s)

diversity_3Organisation(s) reliée(s)

bookmark Terme(s) relié(s)

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 13 notes
Humanov·is : Témoignages et vidéos souvenirs
file_copy 13 notes
person
Intégré par Archie l'archiviste, le 1 mars 2023 16:09
category
Témoignages à l'occasion de la fermeture d'Humanov·is

Auteur·trice(s) de note

forumContacter l’auteur·trice

Communauté liée

Humanov·is

Profil En commun

Communauté Passerelles

Carnets Praxis

forumDiscuter de la note

Publication

1 mars 2023

Modification

17 juillet 2023 15:10

Historique des modifications

Visibilité

lock_open public

Pour citer cette note

Archie l'archiviste. (2023). Témoignage de Diane Berthelette à l'occasion de la fermeture d'Humanov·is. Praxis (consulté le 13 juillet 2024), https://praxis.encommun.io/n/Gr0f94WwWFct82b23LH9VKXjvh8/.

shareCopier