Découvrir certains concepts importants (Aîné·e, Allié·e, Territoire) | Atelier 1 avec Mikana

Cette note présente les principaux apprentissages issus du premier atelier d'accompagnement de TeC par Mikana.

Que signifie être Aînée?

  • Être Aînée est différent que d'être une personne âgée.
  • Les Aînées sont considérées comme les gardien·nes du savoir, c'est notamment pour cette raison que l'on utilise le "A" majuscule.
  • Tu deviens Aînée quand tu es reconnue comme une personne porteuse de savoirs.
  • Un jeune pourrait être qualifié d’Aîné s’il joue un rôle de “mentor” important pour d’autres personnes. Par exemple, Nicole Obomsawin a été reconnue comme une Aînée au début de la quarantaine.
  • C’est un titre que les autres peuvent t’offrir et que tu ne peux pas t'approprier par toi-même.

Y a-t-il un protocole pour s’adresser aux Aînées ?

  • Il existe des protocoles informels:
    • Les plus jeunes vont servir les Aînées en premier.
    • Ne pas parler en même temps, ou briser leur silence.
    • Les Aînées ont besoin de temps pour réfléchir et traduire.
    • Se taire. Écouter. Observer.
  • En tant qu’allochtone, il faut éviter la sur sollicitation des Aînées, car ceux-ci n’ont plus de temps pour les autochtones.

RESSOURCE - L’université Concordia a rédigé un guide qui présente un protocole pour s’adresser aux Aînées: Indigenous Elder and Community Protocols

Que signifie le concept d'alliées?

  • Tout comme le terme “Ainée”, il n’est pas possible de s’auto-proclamer “Alliée”. Il s’agit d’un statut qui doit être reconnu par les autochtones.
  • Si une personne allocthone désire signifier sa solidarité envers les luttes autochtones, elle peut alors indiquer qu’elle est “solidaire” (plutôt qu’alliée).

RESSOURCE - Le Réseau autochtone de Montréal a développé une Trousse d'outils pour les alliées aux luttes autochtones

Que sont les Centres d’amitié autochtones ?

  • “Les Centres d’amitié autochtones sont des carrefours de services urbains, un milieu de vie et un ancrage culturel pour les Autochtones. Militant pour les droits et défendant les intérêts des Autochtones, les Centres d’amitié autochtones travaillent quotidiennement à favoriser une meilleure compréhension des enjeux, défis et problématiques des Autochtones citadins tout en favorisant la cohabitation harmonieuse dans leur milieu.” (Source)
  • Les Centres d’amitié autochtone se situent dans les milieux urbains afin de donner accès aux personnes autochtones, vivant loin de leur communauté, un espace sécuritaire où ils peuvent se connecter à leur culture.Certains grands centres urbains (Québec ou Montréal) ont deux espaces distincts. Un centre permettant davantage de répondre aux besoins des jeunes familles et enfants, et un autre étant plus adapté aux adultes ayant besoin d’accompagnement pour la guérison.
Source: https://www.rcaaq.info/qui-sommes-nous/

Quel est mon lien au territoire ?

À la mi-rencontre, nous avons fait un tour de table pour se présenter et présenter notre lien au territoire. Un élément distinctif pour la majorité des allochtones, est le fait que nous nous sommes présenté·es sans parler de l’histoire de nos ancêtres.

Or, les trois animateur·trices de Mikana connaissaient où leur parent, grand-parent et arrière grand-parent étaient nés et avaient habités le territoire. Le lien au territoire, ne concerne pas seulement où “moi” j’habite, mais où mes ancêtres ont habité et comment ils ont habité le territoire.

En tant qu’allochtone, quelle est notre histoire par rapport au territoire que nous habitons aujourd’hui ? Nous sommes plusieurs à nous documenter sur l’histoire des différents Peuples Autochtones, mais qu’en est-il de l’histoire de nos propres ancêtres ?

Comment faire une reconnaissance territoriale ?

  • Se documenter sur l’histoire de ses ancêtres: parent, grand-parent, arrière-grand-parent, d’où viennent-ils, quand et comment sont-ils arrivés sur le territoire qu’on appelle Kepek (Québec) et qui signifie “débarquer” en Innu.
  • Faire une reconnaissance qui est personnelle et significative pour soi-même.
  • Reconnaître que l’on se trouve en territoire autochtone non cédé ou associé au traité #X

RESSOURCE - Le site de Native-land permet de visualiser, pour un code postal, le nom des territoires ancestraux, la langue autochtone ainsi que les traités associés. S’il y a plus d’un territoires qui se superposent, on est invité à nommer chacun des territoires.

  • La reconnaissance du territoire sur lequel on entre est une pratique pré-coloniale qui invite à respecter notre voisin et à se rappeler que l’on entre dans un nouveau territoire et que l’on se doit de respecter et d’honorer les pratiques qui y ont cours.

RESSOURCE - La carte Coming Home to Indigenous Place Names (Revenir aux noms autochtones au Canada) est une carte unique en son genre conçue pour préserver la signification culturelle des communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits du Canada en affichant les repères, les points d'intérêt et les régions du Canada dans les langues autochtones de ces groupes, avec des traductions en anglais correspondantes.

Quelques questions à se poser pour réfléchir à sa relation au territoire

  • Quelle est ma relation au territoire sur lequel je me situe?
  • Quelle est ma relation avec les peuples autochtones qui partagent le territoire?
  • Suis-je impliquée envers des changements concrets dans le but de faire respecter la reconnaissance territoriale?

Quelques pistes de réflexions pour incarner des changements concrets

  • Ajouter dans sa signature courriel, une reconnaissance territoriale et une action concrète que l’on met en pratique.
  • Remettre 5% des ses revenus à un organisme autochtone.
  • Donner accès à des infrastructures (locaux, équipement) gracieusement à des groupes autochtones.
  • Libérer du temps de travail pour aller faire du bénévolat dans un organisme communautaire autochtone.
  • Acheter des oeuvres d’artiste autochtones.
  • Porter chandail orange le 30 septembre.
  • Faire une reconnaissance de ses privilèges et du racisme systémique.
  • Quand on s’adresse à une personne autochtone, faire l’effort de dire bonjour et merci dans sa langue.

RESSOURCE - Pour les langues algonquinnes, le site l'Atlas linguisitique algonquien permet d’écouter la prononciation des mots

RESSOURCES - Au cours de la rencontre, quelques références de films ou séries télévisées nous ont été recommandées afin de découvrir des oeuvres d'artistes autochtones.

note Note(s) liée(s)

Introduction | Accompagnement de TeC par Mikana 26 octobre 2023
Introduction | Accompagnement de TeC par Mikana
26 octobre 2023
Trousse d'outils pour les alliées aux luttes autochtones 26 septembre 2023
Trousse d'outils pour les alliées aux luttes autochtones
26 septembre 2023
Native-land : pour connaître le nom des territoires autochtones 26 septembre 2023
Native-land : pour connaître le nom des territoires autochtones
26 septembre 2023
La Carte Coming Home to Indigenous Place Names (Revenir aux noms autochtones au Canada) 26 septembre 2023
La Carte Coming Home to Indigenous Place Names (Revenir aux noms...
26 septembre 2023
L'Atlas linguistique algonquien 26 septembre 2023
L'Atlas linguistique algonquien
26 septembre 2023
Décoloniser l'histoire - Série documentaire 26 septembre 2023
Décoloniser l'histoire - Série documentaire
26 septembre 2023
Le Secret des cendres (Smoke Signals en anlais) - Comédie dramatique 26 septembre 2023
Le Secret des cendres (Smoke Signals en anlais) - Comédie dramatique
26 septembre 2023
Nikanik e itapian / Un avenir autochtone « décolonisé » 25 septembre 2023
Nikanik e itapian / Un avenir autochtone « décolonisé »
25 septembre 2023
Reservation Dogs - Série comédie 25 septembre 2023
Reservation Dogs - Série comédie
25 septembre 2023

bookmark Terme(s) relié(s)

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 6 notes
TEC - Formation Mikana
file_copy 6 notes
person
Intégré par Nadim Tadjine, le 22 novembre 2023 12:04

Auteur·trice(s) de note

forumContacter les auteur·trice(s)

Communauté liée

Transition en Commun

Profil En commun

Communauté Passerelles

Carnets Praxis

forumDiscuter de la note

Publication

26 septembre 2023

Modification

6 février 2024 14:14

Historique des modifications

Visibilité

lock_open public

Pour citer cette note

Francois-Xavier Michaux, Lylou Sehili. (2023). Découvrir certains concepts importants (Aîné·e, Allié·e, Territoire) | Atelier 1 avec Mikana. Praxis (consulté le 14 juin 2024), https://praxis.encommun.io/n/hrhPpiBp1BKJQWTF9e22NiTb3hk/.

shareCopier