Plan de développement de communauté nourricière de Saint-Camille

Source: Cultur'Innove

Projet et objectifs

Le Plan de développement de communauté nourricière (PDCN), initié par la municipalité de Saint-Camille et coordonné par la Corporation de développement socioéconomique de Saint-Camille, est une démarche mobilisant la population et les acteurs d'un territoire en vue de favoriser l'accès à des aliments frais et locaux. Il représente une occasion mieux comprendre le système alimentaire local et d'orienter son développement pour mieux répondre aux besoins alimentaires des citoyens-ne-s, notamment des plus vulnérables. Suivant l’établissement d’un portrait du système alimentaire local, le PDCN permet l'identification d'une vision commune et des pistes d'intervention pour une plus grande autonomie alimentaire et une meilleure résilience face à de nombreux enjeux, dont celui des changements climatiques.

Émergence du projet

La Corporation de développement assure une veille de différents programmes de financement. En décembre 2020, elle interpellait la municipalité quant à un appel à projets du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) pour soutenir le développement de Plans de développement de communautés nourricières (PDCN). Ce programme s’inscrivait en droite ligne avec la planification stratégique de Saint-Camille, plusieurs initiatives alimentaires locales et la volonté politique de développer une communauté « agriculturelle ».

Ayant été retenue au financement au début de 2021, la municipalité de Saint-Camille a ainsi figuré parmi les premières municipalités au Québec à être soutenues pour la réalisation d’un PDCN. La coordination du projet a été confiée à la Corporation de développement, qui a accompagné le développement de plusieurs politiques municipales et le développement de nombreux projets localement.

Facteurs de succès

Le haut niveau de collaboration entre la municipalité et la Corporation de développement a d’abord permis une grande réactivité pour soumettre un dossier avec des délais très serrés. La candidature de Saint-Camille s’appuyait également sur un riche historique d’initiatives alimentaires structurantes déployées depuis des années par des organisations locales (P’tit bonheur de Saint-Camille, Cultur’Innov, Clé des champs de Saint-Camille, municipalité…).

La municipalité pouvait compter sur l’organisme local idéal pour piloter la démarche. En effet, depuis plusieurs années, la Corporation de développement appuie l’équipe municipale dans l’élaboration de politiques locales (politique culturelle, politique de l’arbre, politique MADA et familiale). Confiant la coordination du projet à la Corporation de développement, la municipalité pouvait investir, comme mise de fonds dans le projet, les sommes annuelles budgétés pour l’organisme, facilitant l’établissement du montage financier à soumettre au MAPAQ.

La Corporation de développement était appuyée par un comité directeur, formé d’élu-e-s et de la directrice-générale, d’un comité technique, formé par des représentant-e-s de groupes et d’organisations locales et régionales, et d’un comité local pour l’organisation des activités de consultation locale. Comptant sur des expertises techniques pour réunir une information complète et une large mobilisation locale, les réseaux locaux ont su saisir cette opportunité pour bonifier significativement le projet en cours de route.

La thématique de la Communauté nourricière a été retenue comme sujet d’animation par le comité local des Ateliers des savoirs partagés (ASP), un projet porté par le P’tit Bonheur de Saint-Camille et impliquant des citoyens-ne-s et des chercheurs dans le partage de bonnes pratiques en matière de développement rural. L’apport des ASP s’est d’abord manifesté en mobilisant des ressources pour amorcer une consultation auprès des enseignantes, de la direction et des élèves de l’école primaire pour la mise en œuvre d’actions nourricières à l’école. Cette consultation a suscité un tel enthousiasme que plusieurs actions ont été amorcées dès 2021 à l’école (bacs à jardins, poulailler partagé, animations intergénérationnelles). L’investissement de l’école a eu un effet d’entraînement très important dans le milieu en faveur de ces actions nourricières dans la communauté (aîné-e-s, parents, organisations locales).

Un autre apport des ASP a été celui de la recherche. La participation des chercheurs du CRISES a permis de documenter des projets inspirants réalisés dans toutes les régions du Québec. Présentés lors des activités publiques du PDCN, ce travail de documentation a contribué à nourrir la réflexion de la communauté sur des actions envisageables localement. Plusieurs pistes présentées ont d’ailleurs été retenues dans le plan d’action du PDCN de Saint-Camille.

Cette réflexion, de plus en plus complète, et cette mobilisation locale ont permis l’émergence de nouveaux projets. L’école, les ressources des ASP et la Corporation de développement ont obtenu un financement en 2022 pour la réalisation d’animations agroalimentaires avec des groupes et des entreprises locales et elles déposeront leur candidature en 2023 au programme AgrÉcole, en vue de doter l’école d’une vocation agroalimentaire. Les aîné-e-s de la Coopérative d’habitation La Corvée, qui ont réalisé plusieurs animations avec l’école, ont quant à eux déposé un projet de mise à jour de leur cuisine communautaire afin de faciliter des animations intergénérationnelles et des activités de cuisine collective. La Clé des champs de Saint-Camille envisage de partager ses espaces d’entreposage sec et réfrigéré pendant l’hiver au bénéfice de la communauté. Cultur’Innov rendra disponible des équipements avec le démarrage d’un Centre de conditionnement et de transformation agroalimentaire. Le P’tit Bonheur de Saint-Camille envisage l’agrandissement de sa cuisine pour des services alimentaires locaux. La Corporation de développement amorce une étude de faisabilité pour la mise en place d’un motel agricole afin d’offrir des parcelles à de nouvelles entreprises agricoles de proximité.

La démarche de PDCN a permis de révéler le potentiel de synergie entre les organisations locales. Elle s’est conclue par l’adoption d’une planification sur un horizon moyen-long terme (2022-2030), qui s’inscrit dans la  planification stratégique municipale. La participation enthousiaste de la municipalité, de l'école et de la société civile a permis de développer un plan d'action annuel dynamique pour la réalisation du PDCN.

Difficultés rencontrées

En contexte de restrictions sanitaires, beaucoup d’efforts ont été mis pour offrir le maximum d’occasions de consulter la population et les organisations locales. Bien que les résultats soient très satisfaisants, certaines activités prévues n’ont pu être tenues ou ont limité la participation.

Conseils et recommandations

Nous conserverions la même procédure.

Pour aller plus loin

note Note(s) liée(s)

diversity_3Organisation(s) reliée(s)

bookmark Terme(s) relié(s)

padding Carnet(s) relié(s)

file_copy 15 notes
ASP - Transition socioécologique
file_copy 15 notes
person
Intégré par Marie-Soleil L'Allier, le 30 août 2023 15:09
file_copy 17 notes
Cartographie d'initiatives rurales inspirantes s'inscrivant dans la...
file_copy 17 notes
person
Intégré par Marie-Soleil L'Allier, le 30 janvier 2023 13:50
category
Agriculture et alimentation - circuits courts, culture bio, accès à la terre, souveraineté et sécurité alimentaires, Retour d'expérience, Fiche synthèse

Auteur·trice(s) de note

forumContacter les auteur·trice(s)

Communauté liée

Ateliers des savoirs partagés

Profil En commun

Communauté Passerelles

Carnets Praxis

forumDiscuter de la note

Localisation

Publication

30 janvier 2023

Modification

13 mai 2024 14:10

Historique des modifications

Visibilité

lock_open public

Pour citer cette note

Christine Champagne, Caroline Dufresne, Marie-Soleil L'Allier, Marie-Ève Lavoie. (2023). Plan de développement de communauté nourricière de Saint-Camille. Praxis (consulté le 13 juillet 2024), https://praxis.encommun.io/n/L5ATzPJOGrudMmO2asz9iLVCpQE/.

shareCopier